Les Etats-Unis ont-ils trouvé leurs nouveaux Bonnie and Clyde ?

Les Etats-Unis ont-ils trouvé leurs nouveaux Bonnie and Clyde ?

DirectLCI
HOLD-UP - Le FBI vient de lancer un avis de recherche à l’encontre d’une jeune femme et de son complice. Tous deux auraient commis au moins six braquages de bijouteries dans cinq Etats du sud-est des Etats-Unis. Le préjudice se chiffrerait en millions de dollars.

Au milieu des années 30, Bonnie Parker et Clyde Barrow s’attaquaient aux banques du sud des Etats-Unis. Depuis début janvier, le pays a découvert le visage d’un nouveau couple de malfaiteurs. Eux, se sont spécialisés dans le hold-up de bijouterie : une jeune braqueuse et son "chauffeur" sont recherchés par le FBI pour des vols à mains armés commis ces derniers mois dans cinq états du sud-est. Leur marque de fabrique ? L’audace dont fait preuve la jolie voleuse, agissant à visage découvert tandis que son complice l’attend à l’extérieur au volant d’un véhicule discret. Leur butin pourrait se chiffrer en millions de dollars. Leur tête est d’ores et déjà mise à prix.

Six braquages pour cinq Etats
Depuis avril dernier, le couple aurait braqué six bijouteries en Géorgie, Floride, Caroline du sud ainsi qu’au Tennessee. Leur dernier méfait en date remonterait au 4 janvier, dans une échoppe de Mebane, en Caroline du Nord. Selon l’avis de recherche du FBI, elle, belle brune d’un mètre 72 pour 58 kilos, âgée d’une petite trentaine d’années. Les images de son visage, capturées par les caméras de vidéosurveillance, laisse entrevoir une certaine ressemblance avec l’actrice américaine Anna Kendrick, comme elle l’a elle-même fait remarquer sur Twitter . Lui, la quarantaine, "beau bébé" d’un mètre 83 pour 113 kilos, fait davantage penser au bien nommé rappeur Notorious Big. On ignore s’ils sont unis dans la vie mais ils le sont en tout cas dans le crime.

Les vitrines vidées dans des sacs plastiques
Leur mode opératoire est toujours le même. Tout commence par une simple visite de la bijouterie par la nouvelle Bonnie Parker. Il s’agit en réalité d’un repérage à la veille du "coup". Car quand la jeune femme revient, le lendemain, elle sait exactement ce qui  l’intéresse. En tenue de sport, en minijupe et léger débardeur, large robe et chapeau de cow-boy, la braqueuse s’arrange toujours pour engager la discussion avec un vendeur au sujet d’un article. Puis elle sort brusquement un pistolet de son sac à main. Sous la menace de son arme, tout le personnel est mené jusqu’à l’arrière-boutique puis menotté à l’aide de serre-câbles en nylon.

>> Deux braquages capturés par les caméras de vidéosurveillance :

Après avoir récupéré les clefs des différentes vitrines sécurisées, la voilà qui revient dans la boutique. Elle verrouille la porte d’entrée et se met au travail. Tout y passe : diamants, montres et autres bijoux sont jetés un par un dans des sachets plastiques sortis de son sac à main. Son partenaire l’attend à l’extérieur, dans un véhicule discret, équipé de vitres teintées et de plaques provisoires. Le braquage est aussi précis qu’audacieux. Le butin est variable : ici 13.000 dollars, là 400.000. Au total, le préjudice pourrait se chiffrer à plus d’un million de dollars.

Une récompense de 10.000 dollars
Le Jewellers’ security alliance (JSA) , une association de bijoutiers qui "mène la guerre aux braquages depuis 1983", promet une récompense de 10.000 dollars pour toute information qui déboucherait sur leur interpellation. Selon NBC News , les enquêteurs pensent que les deux braqueurs pourraient appartenir à une organisation plus large, qui leur permettrait d’écouler facilement le produit de leurs larcins. Contrairement à Bonnie and Clyde, dont le parcours criminel est jonché de cadavres, le couple n’a fait pour l’heure aucune victime. Mais le FBI insiste : ils sont armés et doivent être considérés comme dangereux.

Plus d'articles

Sur le même sujet