Les Français du Royaume-Uni cibles d’insultes depuis le Brexit

Les Français du Royaume-Uni cibles d’insultes depuis le Brexit
International

GENTLEMEN - Selon l’ambassadrice française au Royaume-Uni, les Français d'outre-Manche sont devenus la cible d’insultes depuis le Brexit. Pour la première fois, ils se sentent comme des "étrangers" en Grande-Bretagne.

Voilà quatre mois que le Brexit a été voté par les Britanniques, et les Français du Royaume-Uni commencent à en ressentir les effets. Pas question ici de droit de séjour, de travail, de santé, de scolarisation des enfants, mais de comportement à leur égard. Dans un discours à une commission de la Chambre des lords (chambre haute du Parlement britannique), l’ambassadrice de France au Royaume-Uni, Sylvie Bermann, a déploré les insultes et les attitudes agressives dont ses compatriotes sont victimes.

Lire aussi

    "À la suite du référendum, certains Français ont été la cible d’un langage désobligeant ou agressif", rapporte The Independent. "Ils n’étaient pas habitués à ce genre de propos dans un pays où beaucoup d’entre eux ont vécu des décennies et qu’ils voyaient comme une réussite en terme de dynamisme et de respect de l’autre". Selon l’ambassadrice de France, certains Français considèrent désormais différemment la Grande-Bretagne et se disent prêts à changer leurs plans dans le pays à court terme.

    Avant le 23 juin, ils se sentaient comme Londoniens et sont maintenant des étrangers- Sylvie Bermann, ambassadrice de France au Royaume-Uni

    À propos des Français basés à Londres, Sylvie Bermann a raconté aux Lords que "plusieurs d’entre eux m’ont dit qu’avant le 23 juin (date du référendum) ils se sentaient comme des Londoniens et qu’ils sont maintenant des étrangers. Beaucoup expriment de la tristesse et attendent des réponses". 

    Lire aussi

      Environ 300 000 Français vivent actuellement au Royaume-Uni, dont les trois-quarts sont basés dans le grand Londres (soit environ 225 000 personnes). 

      Le ministère de l’Intérieur britannique indique que depuis le mois de juin, le nombre de crimes haineux a augmenté de 41% au Royaume-Uni par rapport à l’année dernière. 

      Lire aussi

        En vidéo

        Hollande avertit May que la négociation sera "dure" si elle veut un "Brexit dur"

        Sur le même sujet

        Et aussi

        Lire et commenter

        Alertes

        Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent