VIDÉO - Les JT rappés font le buzz en Afrique

International
DirectLCI
ORIGINAL - Trois ans après le lancement du premier journal télévisé rappé au Sénégal, le phénomène continue de faire le "buzz" dans les pays voisins. La saison 2 de la version mauritanienne a repris samedi 29 octobre.

"Bonjour et bienvenue, le Chi-Taara, c’est vous aussi", lance le rappeur mauritanien Cheikh Diagne, présentateur le temps d’un journal télévisé… un peu spécial. En Mauritanie, la saison 2 du JT rappé a repris vendredi 29 octobre, diffusée sur une chaîne Youtube. Le concept est original : de l’actualité politique, sociale, sportive ou encore internationale remastérisée avec une bonne dose d’humour, de flow et de rap. 


La formule n’est pas sans rappeler le "JT Rappé" entrepris en 2013 par les précurseurs sénégalais Xuman et Keyti. "Bienvenue, installez-vous, on a des nouvelles pour vous. Il y en a des bonnes, il y en a des mauvaises, mais on a des nouvelles pour vous", introduit l’artiste. À l’origine de cette initiative originale : le désir d’intéresser les jeunes. Sur le continent, près de 55% de la population a moins de 25 ans. 


Véritable succès populaire au Sénégal depuis bientôt trois ans, le "JT Rappé" totalise près de deux millions de vues sur la chaîne Youtube dédiée, dans un pays où à peine 40% de la population bénéficie d’un accès à Internet. Cette réussite lui a rapidement valu une diffusion hebdomadaire après le journal de 20h, sur la chaîne de télévision privée 2STV.

Un concept qui fait des émules en Côte d'Ivoire

Si la formule sénégalaise semble aujourd'hui en pause, elle continue de faire des émules en Ouganda ou en Côte d’Ivoire . Les deux rappeurs ivoiriens, Smile et Nash, ont présenté le "Journal Gbayé", jonglant du Français au Nouchi (argot local) sur un rythme saccadé. Au menu de ce premier épisode diffusé sur la plateforme de vidéos en ligne le 25 février dernier : les enlèvements d’enfants en Côte d’Ivoire, les affres du président Kabila en République démocratique du Congo ou encore un point sportif sur la coupe d’Afrique des nations (CAN) qui se déroule en Guinée équatoriale. 


D'autres pays ont par ailleurs essayé ce concept de journal télévisé rappé, comme au Niger et au Nigeria. Des tentatives qui ont avorté. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter