Les Palestiniens acceptent un cessez-le-feu avec Israël à Gaza après une escalade de violences

International
DirectLCI
TRÊVE - Les leaders palestiniens à Gaza ont accepté, dans la nuit du dimanche 5 au lundi 6 mai, un cessez-le-feu avec Israël, après une escalade de violences qui a coûté la vie à au moins 4 Israéliens et 19 Palestiniens, entre groupes armées palestiniens et Israël.

Les leaders palestiniens à Gaza ont accepté un cessez-le-feu avec Israël, après une escalade de violence ces deux derniers jours entre groupes armées palestiniens et Israël. 1 la suite de la médiation de l'Egypte, le cessez-le-feu est entré en vigueur à 4h30, heure locale, ont précisé un responsable du Hamas et un autre du groupe djihad islamique sous couvert d'anonymat. Un responsable égyptien a également confirmé l'information toujours sous couvert de l'anonymat, tandis qu'une porte-parole de l'armée israélienne n'a pas souhaité faire de commentaire. Dimanche 5 mai, les affrontements entre Israël et Gaza se poursuivent au deuxième jour d'une flambée de violence qui a coûté la vie à au moins 4 Israéliens et 19 Palestiniens, et qui réveille le spectre d'un nouveau conflit.

En vidéo

Flambée de violence entre Israël et Gaza : plus de 20 morts, Macron appelle à protéger les civils

 Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait ordonné le 5 mai de poursuivre "les frappes massives" en riposte à ces roquettes tirées depuis Gaza. "J'ai donné pour instruction à l'armée de continuer ses frappes massives contre les éléments terroristes de la bande de Gaza, et ordonné de renforcer en chars, en artillerie et en troupes les forces déployées autour de la bande de  Gaza", avait-il précisé. 


Le soir même, Emmanuel Macron a affirmé que "le cycle de la violence doit cesser" et indiqué "tous les civils doivent être protégés". Il "réaffirme le droit d'Israël à la sécurité, et la légitimité des aspirations du peuple palestinien".

Le président Donald Trump a quant à lui assuré Israël du soutien entier des Etats-Unis. "Une nouvelle fois, Israël est confronté à un barrage meurtrier d'attaques de roquettes mené par les groupes terroristes du Hamas et du djihad islamique. Nous soutenons Israël à 100% dans la défense de ses citoyens", a tweeté le chef d'Etat américain, tout en demandant aux Palestiniens de "cesser la violence et travailler pour la paix".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter