Les parcs SeaWorld de nouveau sous le feu des critiques après la mort d'une orque de 18 ans

Les parcs SeaWorld de nouveau sous le feu des critiques après la mort d'une orque de 18 ans

DirectLCI
ETATS-UNIS – Le parc aquatique SeaWorld de San Antonio a annoncé lundi la mort d'une orque âgée de seulement 18 ans, victime d'une longue infection. Une disparition qui relance les critiques sur la captivité de ces grands mammifères.

Déjà dans la tourmente, le groupe de parc aquatiques SeaWorld annonce la mort d'une nouvelle orque. Elle s'appelait Unna et était l'une des orques du parc de San Antonio (Texas). Victime d'une infection due à une souche résistante d'un champignon du genre "Candida", selon le parc, elle est décédée lundi après avoir été soignée durant plusieurs mois.

Le SeaWorld de San Antonio a indiqué qu'une autopsie allait être pratiquée pour déterminer la cause exacte de la mort du mammifère, âgé de seulement 18 ans quand l’espérance de vie des femelles se situe autour de 50 ans, voire plus, selon les experts. Suite à la mort de Unna, SeaWorld a en outre annulé tous les spectacles prévus lundi et mettant en scène des orques à San Antonio, rapporte CNN.

Sea World, une institution dans la tourmente

Cette disparition intervient alors que le groupe de parcs d'attraction est la cible de vives critiques depuis la diffusion, en 2013, d'un documentaire sur la captivité des orques. Celui-ci part de la mort d'une soigneuse du parc d'Orlando, tuée en 2010 par l'orque star Tilikium. L'histoire interpelle, de sa capture à la mort de la soigneuse, la troisième attaque meurtrière perpétrée par l'animal en un peu plus de dix ans.

EN SAVOIR + >> Sous pression, le parc SeaWorld de San Diego supprime l'attraction des orques

Ce documentaire a eu un fort impact sur la réputation des parcs aquatiques aux Etats-Unis. A tel point que face à la chute de la fréquentation, le parc de San Diego a annoncé récemment la fin des spectacles mettant en scène les splendides baleines tueuses. Dans ce contexte, la fondation de défense des animaux Peta a vivement réagi mardi à la mort de Unna, réclamant à Sea World l'abandon des spectacles d'orques en captivité. "Unna est la 38e orque utilisée par SeaWorld à mourir bien avant l'âge qu'elle pouvait espérer atteindre", a notamment twitté l'organisation mardi.

A LIRE AUSSI
>> Une orque tue sa dresseuse en pleine représentation
>> SeaWorld touché coulé par le documentaire 'Blackfish'

Plus d'articles