Les retraités suédois sont-ils devenus plus pauvres à cause de la retraite par points ?

Les retraités suédois sont-ils devenus plus pauvres à cause de la retraite par points ?
International

Toute L'info sur

À la loupe

À LA LOUPE – Pour vanter les mérites du système de retraite par points qu'il souhaite mettre en place, le gouvernement cite l'exemple de la Suède. Or, des chiffres avancés par les détracteurs de la réforme évoque un appauvrissement des retraités suédois. Nous avons vérifié.

L'instauration d'un système de retraites par points va-t-elle appauvrir les aînés ? C'est en tout cas ce qu'affirment des détracteurs de la réforme en citant un exemple : la Suède. Le futur modèle français est largement inspiré de ce qui existe en Suède. Le pays a adopté un système par points depuis 2001. Or, selon les détracteurs de ce système, les retraités suédois se sont appauvris ! Qu'en est il ? À La Loupe s'est penché sur le sujet. 

Voir aussi

Oui, il y davantage de seniors pauvres en Suède qu'en France

D'après l'Insee, le taux de pauvreté des Français âgés entre 65 et 74 ans est de 7,5%, et de 7,9% pour les plus de 75 ans. En Suède, on atteint le double. Selon Statistiska Centralbyrån - le Bureau central de la statistique du Royaume de Suède - le taux de pauvreté des plus de 65 ans est 14%. 

Autre information éclairante. Si en France, le taux de pauvreté des seniors est inférieur à la moyenne de l'ensemble de la population, 8% d'après Eurostat, en Suède la situation est inverse avec 9,3% pour l'ensemble des Suédois. 

Voir aussi

La réforme des retraités en Suède a-t-elle accentué la pauvreté des seniors ?

Pour répondre à cette question, nous pouvons nous pouvons comparer l'évolution du seuil de pauvreté pour les retraités français et suédois. Il s'agit de la proportion de retraités dont le niveau de vie est inférieur à 60% du revenu médian de l'ensemble de la population. 

La réforme des retraites par points a été instaurée en Suède en 2001. Nous avons donc effectué une comparaison depuis cette année-là entre la France et la Suède en s'appuyant sur les données d'Eurostat

Comme on peut le voir sur ce graphique (si vous ne visualisez pas ce contenu, cliquez ici), le taux de pauvreté des retraités français est plus bas qu'en Suède, 7,3% en 2018 contre 15,8%. La Suède est, d'ailleurs, proche de la moyenne de l'Union européenne, 14,8% la même année. 

Quant à l'évolution, on remarque qu'en France le seuil à tendance à diminuer et à stagner depuis 2004. En revanche, il croît côté suédois, en particulier depuis 2008. Toutefois, en 2018 il est le même qu'en 2001, année de l'instauration de la réforme des retraites par points.

Nous pouvons également prendre une vue plus large et nous appuyer cette fois sur des données de l'OCDE. Selon l'organisme, le taux de pauvreté des plus de 66 ans depuis le milieu des années 90 à 2016 a augmenté +7,1% en Suède contre -0,8% pour la France. Et sur cette même période, il diminuait de -2,1% pour les pays membres de l'OCDE.

Voir aussi

Attention toutefois à ne pas oublier le contexte national suédois. Comme l'explique pour LCI Maciej Lis, économiste à la division de la politique sociale à l'OCDE. "Le montant de la pension de base garantie a diminué d'un tiers, passant de 34% à 21% du salaire moyen, entre 2004 et 2018. Une baisse aussi substantielle des revenus contribua sensiblement à l’augmentation de la pauvreté des personnes âgées." 

Voir aussi

Les seniors suédois obligés de compléter leur pension avec un emploi

Pour pallier aux difficultés de revenus, les seniors suédois font de plus en plus le choix de travailler en complément de leur pension de retraite. Un phénomène qu'étudie de très près le Bureau central suédois de la statistique. 

Aujourd'hui, 38% des 67 ans ont un revenu provenant d'un salaire, contre 18% en 2000, avant l'instauration du régime par points. Pour les plus de 69 ans, 25% perçoivent toujours un salaire alors qu'il n'y avait que 12% en 2000. 

En France davantage de seniors conservent une activité professionnelle. D'après l'Insee depuis plus de 10 ans, le taux d’emploi des plus de 65 ans a triplé en dix ans, passant de 1,1 % en 2006 à 3,0 % en 2017. Ces seniors actifs représentent 1,4 % des actifs occupés en 2017, contre seulement 0,3 % en 2006. 

Lire aussi

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter