Les sauveteurs tentent de s'approcher de Yulen, 2 ans, tombé dans un puits de 100 m de profondeur mais l'espoir s'amenuise

International
DirectLCI
ESPAGNE - Une équipe de secours a commencé samedi à creuser un tunnel qui pourrait permettre d'atteindre Yulen, un enfant de deux ans, tombé dimanche dans un puits étroit et très profond à Totalán en Andalousie. Mais les sauveteurs n'atteindront pas le petit garçon avant mardi.

Cela fait plus de huit jours qu'il est tombé au fond de ce puits en Andalousie dans le sud de l'Espagne. Malgré les importants moyens mobilisés pour tenter de retrouver Yulen, les secours n'ont à ce jour eu aucun signe de vie du garçonnet de deux ans.  Et ils ne devraient pas l'atteindre avant mardi.


L'équipe de secours qui a commencé à creuser un tunnel vertical, parallèle au puits, avait atteint une trentaine de mètre de profondeur dimanche matin sur les 60 mètres à creuser. Mais la machine, après être descendue de quelque 40 m selon la chaîne de télévision locale Canal Sur, s'est heurtée dimanche à une couche de roches dures qui ralentit sa progression.  "On a rencontré cinq mètres de granit", a déclaré dimanche le président de la région d'Andalousie, Juanma Moreno. L'ingénieur Angel Garcia Vidal, qui supervise les opérations, a déclaré dans la soirée espérer que le forage vertical pourrait être achevé "à la fin de la nuit". Ce tunnel pourrait permettre d'atteindre le lieu où est tombé le petit garçon.

Une centaine de professionnels mobilisée

Une centaine de spécialistes sont mobilisés depuis l'aube samedi 18 janvier pour réaliser ce tunnel le plus rapidement possible. Car à mesure que les minutes passent, les chances de retrouver Yulen en vie s'amenuisent. Pourtant, les autorités évitent de se prononcer sur les chances que l'enfant soit encore en vie. "Nous croyons en la possibilité de le retrouver vivant et nous nous battons tous pour le retrouver vivant", a déclaré le chef de la protection civile de la région de Malaga, Rafael Galvez.


La perforation de ce tunnel, pour lesquelles les machines "les plus puissantes du marché" ont été apportées, pourrait durer une quinzaine d'heures "si les conditions sont favorables", a glissé Ángel García Vidal, dirigeant l'équipe de techniciens. Quand ce tunnel atteindra les 80 mètres de profondeur - niveau où se trouverait l'enfant - une équipe spécialisée dans le sauvetage des ouvriers mineurs accidentés sera chargée de connecter le tunnel avec le puits. Et cette étape pourrait durer une vingtaine d'heures.


La galerie horizontale de quatre mètres "va être creusée manuellement avec l'aide d'un pic si le terrain est mou. Sinon, nous utiliserons les outils utilisés dans l'industrie minière comme le marteau piqueur et les explosifs", a détaillé Juan López-Escobar. "Il faut se rendre compte que nous réalisons en quelques jours une opération qui prend habituellement des mois, sans aucune étude géologique", a souligné Juan López-Escobar, représentant du Corps des ingénieurs des mines sur place.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter