Les signaux repérés ne provenaient pas du sous-marin argentin perdu dans l'Atlantique

International
DirectLCI
ESPOIRS DÉÇUS - Les signaux détectés par la marine argentine ne sont pas ceux du sous-marin disparu dans l'Atlantique sud mercredi dernier. Autre mauvaise nouvelle : l'équipage avait signalé une avarie lors de sa dernière communication. Les familles des 44 marins sont à nouveau plongées dans l'angoisse.

Les familles des 44 marins à bord du sous-marin San Juan avaient repris espoir ce week-end. Un espoir qui s’est envolé ce lundi. Les sept signaux satellite détectés par la marine argentine ne provenaient pas du sous-marin disparu depuis une semaine dans l’Atlantique sud. 


Reçus en fin de matinée ainsi qu'en début d'après-midi samedi dernier, ces signaux avaient duré entre 4 et 36 secondes.  Ils laissaient présager un heureux dénouement à la disparition étrange du sous marin puisqu'ils sous entendaient que le batiment étaient remonté à la surface. Mais il n'en est finalement rien. "Nous avons reçu le rapport de l'entreprsie qui a analysé les signaux, les  sept tentatives d'appel de samedi ne correspondent pas au téléphone  satellitaire du sous-marin", a déclaré le porte-parole de la Marine argentine,  Enrique Balbi.

Une avarie signalée... puis plus rien

Autre nouvelle inquiétante : les autorités militaires argentines ont indiqué lundi que l'équipage avait signalé une avarie lors de sa dernière communication sans donner plus d'information. "Le bâtiment est remonté à la surface et il a communiqué une avarie, le  commandement lui a alors dit de changer de cap et de faire route vers Mar del  Plata", a déclaré Gabriel Galeazzi lors d'une conférence de presse.



La dernière position connue de l'ARA San Juan se situait à 432 km de la côte de Patagonie mercredi matin.  Plus d'une dizaine de bateaux et avions venant d'Argentine, des Etats-Unis, de Grande-Bretagne, du Chili et du Brésil participent toujours aux recherches mais les conditions dans l'Atlantique Sud étaient jusqu'alors difficiles et compliquaient grandement la tâche des sauveteurs. De plus, la forme et les couleurs du sous-marin, choisies pour qu'il puisse rester indécelable en surface, n'aident pas pour retrouver le San Juan. 


Le ARA San Juan se rendait d'Ushuaia à Mar del Plata, plus au nord sur la côte Atlantique.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter