Suisse : les stations de sport d'hiver imposent le port du masque sur les remontées mécaniques

Suisse : les stations de sport d'hiver imposent le port du masque sur les remontées mécaniques

PROTECTION HIVERNALE - Face à la recrudescence de cas de Covid-19 sur le territoire suisse, le port du masque sera imposé sur les remontées mécaniques.

Le canton de Genève resserre la vis. Face à la hausse du nombre de cas de coronavirus, le gouvernement a ordonné un reconfinement partiel lundi 2 novembre, à partir de 19h, comme cela avait été le cas au printemps dernier. Les bars, les restaurants et les commerces non indispensables seront fermés alors que les écoles resteront ouvertes, a annoncé dimanche
1er novembre le Conseil d'Etat, équivalent helvétique de notre gouvernement A l’approche du coup d’envoi de la saison de ski, des mesures sont aussi prises dans les stations d’hiver.

L'association des remontées mécaniques suisses (RMS) a indiqué à la presse suisse qu'elle allait rendre les masques obligatoires dans toutes ses installations pour la saison hivernale à venir, y compris celles sans cabines. Selon les informations de La Tribune de Genève, le masque sera imposé dans les salles d’attente fermées, mais aussi dans les files d'accès. Le protocole sanitaire a été communiqué par la RMS à l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Outre les exploitants des remontées mécaniques, les cantons suisses devraient également l’adopter afin d’assurer une application uniforme.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Lire aussi

Un risque de saturation du système hospitalier

Dans le canton de Genève, les cinémas, les musées, les salles de concerts, les fitness, les piscines et les patinoires sont aussi concernés par ces fermetures. Les coiffeurs, les barbiers et les esthéticiennes devront aussi fermer boutique, ainsi que le secteur de la prostitution. Certaines exceptions sont toutefois faites pour les écoles, les crèches, les marchés alimentaires, les points de vente d'alimentation et de première nécessité, les pharmacies ou encore les drogueries, qui restent ouverts. 

Ce confinement partiel doit s’étendre du 2 au 29 novembre.

Les autorités locales justifient ces mesures par une forte hausse locale des cas - plus de 1000 contaminations quotidiennes ces derniers jours - et des hospitalisations de malades du Covid-19 à Genève. Ce dimanche, les hôpitaux universitaires de Genève comptaient 474 malades du  coronavirus, dont 56 en réanimation, contre 78 hospitalisés dont 13 en  réanimation il y a deux semaines. La saturation du système hospitalier est "imminente", indique le gouvernement dans un communiqué.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Vaccins : "Il n'y a pas de stocks cachés" assure Jean Castex

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

Investiture de Joe Biden : le FBI craint une menace venant de la Garde nationale

Fin du "Muslim ban", retour dans l'accord de Paris... ce que Joe Biden fera dès son investiture

L'acteur Jean-Pierre Bacri est mort à l'âge de 69 ans

Lire et commenter