L'Est de l'Ukraine sous hautes tensions à la veille de pourparlers

L'Est de l'Ukraine sous hautes tensions à la veille de pourparlers

DirectLCI
UKRAINE – A la veille de nouvelles négociations entre la Russie et les Etats-Unis à Genève, aucun signe d'apaisement ne provenait d'Ukraine, où la confusion règne dans les localités de l'est du pays investies par des insurgés pro-Russes.

Situation confuse sur le terrain
La situation en Ukraine restait floue mercredi, alors que les autorités de Kiev ont annoncé avoir lancé depuis dimanche une "opération antiterroriste de grande envergure" pour tenter de reprendre la main dans les localités de l'Est de l'Ukraine aux mains d' insurgés pro-russes . Mais mercredi, ces derniers ont réussi à s'emparer de six blindés des forces ukrainiennes à Slaviansk, la ville emblématique de la dernière série d'insurrections.

Donetsk, la grande ville de l'Est, a notamment été une nouvelle fois le théâtre mercredi d'une démonstration de force des "hommes verts", comme sont surnommées en Ukraine les milices pro-russes. Ces derniers ont ainsi investi dans la matinée la mairie de la ville avec comme revendication : l'organisation d'un référendum sur la "fédéralisation" de l’Ukraine, comme le réclame Moscou. Kiev est de son côté opposé à toute fédération au sein de son territoire, craignant que cette évolution n'ouvre la voie au démantèlement du pays.

Négociations jeudi à Genève
Sur le plan international, la situation apparaît également bloquée à la veille de pourparlers qui doivent s'ouvrir à Genève entre les ministres des affaires étrangères américain, russe et ukrainien. Dans un contexte de bras de fer avec Moscou, le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, a laissé planer la menace de nouvelles sanctions contre des responsables russes si les négociations échouaient. Vladimir Poutine a pour sa part réaffirmé mardi soir à la chancelière allemande Angela Merkel que l'Ukraine était "au bord de la guerre civile", laissant ainsi planer le risque d'une escalade militaire dans le pays.

L'Otan renforce sa défense aux portes de la Russie
Pour prévenir une possible escalade de violences dans le pays, l'Otan a de son côté annoncé mercredi un renforcement des mesures de défense aérienne, maritime et terrestre de ses pays membres d'Europe orientale, comprenant entre autres les pays Baltes et la Pologne.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter