L'Etat islamique aurait brûlé vifs 45 otages irakiens

L'Etat islamique aurait brûlé vifs 45 otages irakiens

DirectLCI
AL-BAGHDADI - Selon des informations de la police locale, les djihadistes auraient exécuté des membres des forces de sécurité après avoir pris le contrôle d'une ville au nord-ouest de la capitale.

L'horreur, une nouvelle fois. Selon des informations de la police irakienne, reprises par plusieurs médias anglophones dont la BBC , les djihadistes de l'Etat islamique auraient brûlé vifs des prisonniers qu'ils avaient capturés, comme lors de l'exécution d'un pilote jordanien il y a quelques semaines. Selon le colonel Qasim al-Obeidi, chef de la police de la ville d'al-Baghdadi (au nord-ouest de la capitale Baghdad), où se serait déroulée l'exécution, il s'agirait de 45 Irakiens, vraisemblablement des membres des forces de sécurité tombés aux mains des terroristes quand ceux-ci ont envahi la ville. Toutefois, aucune confirmation n'a pour l'instant pu être obtenue.

Les djihadistes à proximité d'une base aérienne de l'armée régulière

Al-Baghdadi était jusqu'à la semaine dernière la seule ville de la province d'al-Anbar encore aux mains du gouvernement irakien. Elle se situe à proximité d'une importante base aérienne de l'armée régulière irakienne, où plusieurs centaines de soldats américains les entraînent au combat. Mais après plusieurs mois de siège, les forces de l'Etat islamique ont finalement réussi à percer les défenses d'Al-Baghdadi et à en prendre le contrôle jeudi dernier. Al-Obeidi, qui demande l'aide du gouvernement et de la communauté internationale, craint maintenant que les djihadistes ne s'en prennent aux membres du gouvernement local.

A LIRE AUSSI
>>
Daech revendique l'exécution de 21 chrétiens égyptiens
>>
Barack Obama confirme la mort d'une nouvelle otage américaine
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter