Limitation des jeux vidéo pour les mineurs en Chine : la mise au point de François Lenglet

Limitation des jeux vidéo pour les mineurs en Chine : la mise au point de François Lenglet

EXPLICATIONS - Pour lutter contre la dépendance au jeu en ligne, le gouvernement chinois a annoncé ce lundi 30 août qu'il allait interdire les mineurs de jouer plus trois heures par semaine aux jeux vidéo. Le spécialiste économie de TF1 et LCI revient sur les objectifs de cette mesure.

Les autorités chinoises ont limité ce lundi 30 août le temps que les mineurs peuvent consacrer aux jeux en ligne à une heure les vendredis, week-ends et jours fériés, afin de lutter contre leur dépendance au jeu, ont rapporté les médias d'État. Selon cette nouvelle réglementation, les utilisateurs de moins de 18 ans ne pourront jouer qu'entre 20 heures et 21 heures, heure locale, ces jours-là, selon l'agence de presse Chine nouvelle. 

Toute l'info sur

Le WE

Plus précisément, explique François Lenglet, "l'utilisation des jeux vidéo va désormais être limitée à une heure par jour, trois jours par semaine, avec déconnexion automatique pour éviter 'la pollution spirituelle' des jeunes. Les sites de cours particuliers payants, qui ruinaient les familles sont interdits". Et au-delà des jeunes, c'est tout l'Internet qui est visé par le gouvernement chinois : "Les start-ups de la finance sont mises au pas, tout comme les sites de commerces en ligne, les plateformes de livraisons à domicile et même les stars des réseaux sociaux", ajoute le spécialiste économie de TF1 et LCI. "Quant aux milliardaires de l'Internet, ils sont sommés de redistribuer une part de leurs fortunes insolentes."

Lire aussi

Ces nouvelles dispositions s'inscrivent dans le cadre d'une vaste campagne de contrôle renforcée menée par Pékin à l'encontre des géants chinois de la technologie, tels qu'Alibaba Group et Tencent Holdings, qui a suscité l'inquiétude des investisseurs et pesé sur les actions chinoises en Chine et à l'étranger. "Si le pouvoir a déclenché cet ouragan, c'est parce que la croissance chinoise ralentit, l'ascenseur social aussi. Les classes moyennes qui peinent à se loger dans des villes devenues chères, ressentent durement les inégalités et sont inquiètes pour leurs enfants. Tout ça est fait pour les calmer", conclut François Lenglet.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Passe d'armes entre Marion Maréchal et Marine Le Pen au sujet d'Éric Zemmour

EN DIRECT - Covid-19 : les hospitalisations en baisse de 12% sur une semaine

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

Que font Eric Zemmour et Marion Maréchal en Hongrie ?

230.000 euros de dommages et intérêts pour une coupe de cheveux ratée

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.