L'Iran teste un nouveau missile à "haut niveau de précision"

International
IRAN - Le ministre iranien de la Défense, Hossein Dehghan, a annoncé que "le premier missile longue portée" avait été testé "avec succès". Baptisé Emad, ce nouveau missile aurait une portée de 1 700 kilomètres.

L'Iran a testé un nouveau missile baptisé Emad, capable d'être "guidé à distance", a indiqué le ministère de la Défense iranien dimanche. Selon Hossein Dehghan, le ministre de la Défense, il s'agirait du "premier missile longue portée avec la capacité d'être guidé jusqu'au moment de la frappe de la cible". Des images du lancement ont été diffusées à la télévision et Téhéran a garanti "le succès" de cette opération-test.

"Nous ne demandons l'autorisation de personne pour augmenter notre capacité défensive et balistique et nous poursuivons notre programme (...) balistique avec détermination" a ajouté le général Dehghan, précisant que l'Emad "est capable de frapper des cibles avec un haut niveau de précision et de les détruire complètement".

L'Emad aurait une portée de 1 700 kilomètres

Anthony Cordesman, chercheur au Center for Strategic and International Studies, expliquait en janvier dernier que l'Emad pouvait parcourir 1 700 kilomètres, à une précision de 500 mètres. "L'Emad représente un saut majeur en termes de précision. Il dispose d'un système de guidage et de contrôle avancé dans son cône de nez", selon le spécialiste des missiles Uzi Rubin.

L'Iran possède déjà plusieurs missiles capables d'atteindre une distance de 2000 kilomètres, assez pour frapper l'Israël. La levée des sanctions du Conseil de sécurité de l'ONU prévoit que l'Iran ne développe aucun missile balistique capable de transporter une tête nucléaire. Mais l'Iran affirme que ses missiles ne sont pas conçus pour en transporter et ne vont donc pas à l'encontre des restrictions de l'ONU.

A LIRE AUSSI >> Nucléaire iranien : les clés pour comprendre l'accord d'étape enfin trouvé

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter