Livraison du Mistral à la Russie : les conditions "pas réunies" dit Manuel Valls

International
SERPENT DE MER – Le Premier ministre a affirmé ce jeudi, à Belgrade, que les conditions n'étaient pas réunies pour une livraison de navires de guerre à la Russie. L’échéance arrivant à terme, François Hollande devra se prononcer rapidement.

La France va-t-elle finalement livrer les navires Mistral commandés par la Russie ? Pour le Premier ministre, c’est toujours non. Ce jeudi, à Belgrade, Manuel Valls a affirmé a affirmé que les conditions n'étaient pas réunies pour une livraison de navires de guerre à la Russie : "Vous connaissez la position française. Aujourd'hui les conditions ne sont pas réunies pour leur livraison à la Russie".

LIRE AUSSI >> Mistral : la livraison du navire à la Russie imminente ?

Une prise de position qui intervient que le délai fixé par la France, qui avait suspendu la vente du premier des deux navires militaires en septembre, arrive bientôt à terme . Le 3 septembre dernier, sous la pression internationale face à "la situation en Ukraine" jugée "grave" par François Hollande, ce dernier avait suspendu la livraison jusqu’en novembre. Une décision qui avait provoqué la colère de Moscou.

LIRE AUSSI >> Vente du premier Mistral français à la Russie : l'Elysée rétropédale   

Fin octobre, Moscou avait d’ailleurs semé le trouble sur les intentions de la France en annonçant avoir reçu une invitation des chantiers navals DCNS pour une première livraison le 14 novembre. Paris s'était empressé alors de temporiser. Mais devra trancher rapidement.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter