L'Ukraine fait un grand pas vers l'Union européenne

L'Ukraine fait un grand pas vers l'Union européenne

DirectLCI
UKRAINE - Ce vendredi, les 28 dirigeants de l'Union européenne ont signé avec l'Ukraine le volet politique de leur accord d'association. Le Premier ministre ukrainien, Arseni Iatseniouk, était présent lors de ce sommet, organisé à Bruxelles.

L'Ukraine se rapproche de l'Union européenne. Le Premier ministre du pays, Arseni Iatseniouk, a signé ce vendredi matin avec les 28 dirigeants européens le volet politique de l'accord d'association entre son pays et l'UE. Un acte politique très symbolique puisque c'est le refus des autorités précédentes de signer ce document qui avait déclenché au mois de novembre les nombreuses manifestations dans le pays , qui ont mené à la chute du président Viktor Ianoukovitch.

Avec cet accord, les Européens apportent un soutien fort à l'Ukraine après avoir une nouvelle fois, jeudi, durci le ton contre Moscou en ajoutant 12 noms à leur liste de personnalités russes et ukrainiennes visées par des sanctions. Cette signature "symbolise l'importance des relations" des deux parties et "leur volonté de les faire aller de l'avant", a déclaré le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, sur Twitter. 

Pas d'adhésion à l'Union européenne

Ce texte prévoit notamment de rapprocher fortement l'Ukraine de Bruxelles en engageant les deux parties dans une association politique et une intégration économique. En revanche, cet accord n'envisage pas une adhésion de l'Ukraine au sein de l'Union européenne .

Pour l'instant, seuls les chapitres politiques de ce texte ont été signés, c'est-à-dire trois sur sept. Les autres volets de l'accord ont été renvoyés à la formation d'un gouvernement ukrainien issu des prochaines élections le 25 mai prochain. Ils prévoient une zone de libre échange ainsi qu'une large coopération économique et judiciaire.

La Russie de plus en plus isolée

Alors que Moscou est actuellement en train de finaliser le rattachement de la Crimée , les Etats-Unis ont également tenu à fait connaître leur position. Jeudi, Washington a visé des proches de Vladimir Poutine dont son chef de cabinet, Sergueï Ivanov.

Face à ces menaces, le ministre russe des Affaires étrangères a prévenu que les tentatives d'isoler la Russie étaient "une voie sans issue".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter