"Mafieux", "immoral", "détaché de la vérité" : l'ex-chef du FBI dézingue Donald Trump dans un livre

"Mafieux", "immoral", "détaché de la vérité" : l'ex-chef du FBI dézingue Donald Trump dans un livre

REVANCHE - James Comey, l'ancien patron du FBI limogé en 2017 par Donald Trump, a décidé de ne pas faire profil bas. Des extraits de ses mémoires, à paraître le 17 avril prochain, témoigne de virulentes attaques contre le président américain, accusé entre autres de mafieux.

Le livre n’est pas encore sorti mais fait déjà beaucoup parler de lui. James Comey, l'ancien directeur du FBI, a rédigé un ouvrage lourdement à charge contre Donald Trump, notamment traité de "mafieux" et de menteur. A Higher Loyalty : Truth, Lies and Leadership ("Une loyauté plus élevée : vérité, mensonges et gouvernance"), doit paraître le 17 avril, mais certains extraits ont déjà fuité dans la presse.

Ce président est immoral, totalement détaché de la vérité et des valeurs institutionnelles.James Comey

"Ce président est immoral, totalement détaché de la vérité et des valeurs institutionnelles", écrit James Comey, selon un extrait publié dans le New York Times. "Sa gouvernance est mercantile et axée sur son ego et la loyauté personnelle." Dans ses mémoires, retraçant ses vingt ans de sa carrière, d’abord comme procureur à New York, puis comme ministre adjoint de la Justice dans l’administration de George W. Bush, et comme chef du FBI de 2013 à 2017, l’auteur est incisif, mettant au ban le président américain qu’il n’hésite pas à comparer à un mafieux.

En vidéo

États-Unis : Donald Trump vs James Comey

Il évoque entre autres une réunion qui s'est tenue en février 2017 avec Trump et celui qui était alors secrétaire général de la Maison-Blanche, Reince Priebus. "Le cercle silencieux de l'assentiment. Le boss en contrôle total. Les serments de loyauté. Cette vision d'un monde du 'nous contre eux'. Les mensonges sur tous les sujets, grands ou petits, au service d'une sorte de code de loyauté qui place l'organisation au-dessus de la morale et au-dessus de la vérité", écrit-il.

Comme à son habitude, c'est sur Twitter - et de bon matin - que le président des Etats-Unis a répondu à l'ancien patron du FBI. "James Comey a organisé des fuites et est un menteur avéré", déclare Donald Trump, accusant son ancien subordonné d'avoir "fait fuiter des information CLASSIFIÉES, pour lesquelles il devrait être poursuivi". 

Dans son livre, Comey relate d'autre part avoir dû enquêter, à la demande de Donald Trump, sur des allégations lui prêtant des relations avec des prostituées russes en 2013 dans un hôtel à Moscou. Elles se seraient uriné dessus à sa demande. "Je suis germophobe. Ce ne serait pas possible que je laisse des gens se faire pipi dessus devant moi", aurait dit le milliardaire, selon cet extrait relayé par le Washington Post.


Ce "dossier" avait été rédigé par un ancien agent du renseignement britannique pour le compte d'opposants politiques au candidat républicain. Lors d'un rendez-vous dans la tour Trump en 2017, le président aurait demandé au chef du FBI de tordre le cou à ces affirmations qui lui étaient très défavorables "au cas où il existerait une seule chance sur 100 qu'elles soient prises au sérieux par sa femme, Melania", selon James Comey.


Celui qui fut limogé le 9 mai 2017 par Donald Trump après avoir travaillé pour trois administrations, évoque d’autre part  la présidence hors normes du milliardaire, soulignant à quel point il peut être ignorant sur ses devoirs élémentaires en tant que président, et comment il a volontairement bafoué les remparts de la démocratie américaine, dont l’indépendance de la justice.

Nous vivons une époque dangereuse dans notre pays.James Comey

Lors d'une audition extraordinaire au Sénat, Comey avait révélé la pression mise par la présidence pour exiger sa "loyauté". Il lui était demandé d’abandonner un volet de l’enquête portant sur le général Michael Flynn, conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, forcé à la démission. "Nous vivons une époque dangereuse dans notre pays, dans un environnement politique où les faits basiques sont contestés, la vérité fondamentale remise en cause, le mensonge normalisée et le comportement contraire à l'éthique ignoré, pardonné voire récompensé", écrit-il encore.


A la Maison-Blanche comme chez les responsables républicains, les premiers extraits de ce livre ont suscité des craintes sur les dégâts qu'il pourrait infliger à une présidence Trump. En guise de riposte, le Parti républicain a d'ores et déjà mis en ligne un site intitulé "Lyin' Comey" ("Comey le menteur), contenant notamment une série de citations de personnalités politiques à charge pour l'ex-patron du FBI.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter