"Maison de l'horreur" en Californie : poursuivis pour torture sur leurs enfants, les époux Turpin plaident non coupable

DirectLCI
JUSTICE - David Allen et Louise Anna Turpin, le couple d'Américains arrêté en Californie pour avoir séquestré et affamé ses treize enfants, a été inculpé ce jeudi pour torture et maltraitance, a indiqué le procureur du comté de Riverside. Le couple a plaidé non coupable.

Ils avaient été présentés à un juge dans la matinée. Le couple d'Américains arrêté dimanche en Californie et soupçonné d'avoir séquestré et torturé ses treize enfants a été inculpé pour torture et maltraitance ce jeudi. Si tous les chefs d'inculpation sont retenus contre eux, David Allen Turpin, 57 ans, et son épouse Louise Anna Turpin, 49 ans, risquent de 94 ans à la prison à vie, a précisé Mike Hestrin, le procureur chargé de l'enquête, au cours d'un bref point de presse. Un peu plus tard, le couple a fait savoir qu'il plaidait non coupable lors d'une audience au tribunal de Riverside. 


Les enfants, âgés de 2 à 29 ans, avaient été retrouvés pour certains enchaînés à un lit, dans des conditions d'extrême saleté et de malnutrition sévère. C'est l'une des filles, âgée de 17 ans mais qui n'en paraissait que dix aux policiers, qui avait donné l'alerte près avoir échappé à la surveillance des geôliers.

"Déficiences cognitives"

Selon le procureur, ces maltraitances ont "commencé comme une punition" mais "ont empiré avec le temps" lorsque la famille habitait près de Fort Worth, au Texas, et après son arrivée en Californie. "Ce qui a commencé comme de la 

négligence s'est achevé par ces maltraitances brutales". Résultat : plusieurs des enfants souffrent de "déficiences cognitives" et de lésions nerveuses. Certains ne savaient pas ce qu'était un policier et l'adolescente de 17 ignorait ce qu'était un médicament.


Le procureur a précisé qu'aucun enfant n'avait accès à des jouets alors que de très nombreux ont été retrouvés dans la maison, toujours dans leur emballage. En revanche, ils avaient la possibilité de tenir un journal et les enquêteurs en ont récupéré "des centaines".

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter