Mali : attaque à la voiture piégée à l'entrée de la base française de Gao, trois blessés

International
ATTAQUE - Le porte-parole de l'état-major français des armées a annoncé ce lundi qu'une voiture piégée a explosé à l'entrée de la base militaire française de Gao au Mali.

Un véhicule piégé a explosé ce lundi à l'entrée de la vaste base militaire française de Gao, dans le nord-est du Mali, faisant trois blessés français et estoniens, a annoncé le porte-parole de l'état-major français des armées, le colonel Frédéric Barbry.


"Il y a eu une attaque par un VBIED (véhicule piégé) à 15h45 locales à l'entrée de la partie française du camp de Gao", partagé entre la force française anti-djihadiste Barkhane, la force de maintien de la paix des Nations unies (Minusma) et les forces armées maliennes (FAMa), a-t-il affirmé à nos confrères de l'AFP, en faisant état de "trois militaires français et estoniens blessés", sans vouloir donner un chiffre par nationalité. Leur pronostic vital n'est pas engagé.


"Il n'y a pas eu d'intrusion dans le camp", a souligné le colonel Barbry.

 Une cinquantaine de militaires estoniens assurent à Gao des missions de patrouille et de protection des installations de l'opération Barkhane, qui mobilise 4.500 Français au Sahel et dont la principale emprise militaire au 

Mali est située à Gao.


Il y a un an, en juillet 2018, des soldats français de Barkhane en patrouille avaient été visés à Gao par une attaque à la voiture piégée, qui avait fait quatre morts et une vingtaine de blessés civils.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter