Mali : une enquête de l'ONU conclut qu'une frappe française a tué 19 civils en janvier

Mali : une enquête de l'ONU conclut qu'une frappe française a tué 19 civils en janvier

ENQUÊTE - Un rapport de l'Organisation des Nations Unies vient de conclure que les événements survenus le 3 janvier près de Bounti au cours desquels 19 personnes ont été tuées sont de la responsabilité de l'armée française. Une version réfutée par Paris.

Une enquête des Nations unies conclut qu'une frappe aérienne conduite par l'armée française au Mali en janvier a tué 19 civils réunis pour un mariage, et non pas seulement des djihadistes, comme l'a soutenu Paris jusqu'alors, selon un rapport. Au terme de l'enquête menée par la Division des droits de l'Homme de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma), appuyée par la police scientifique des Nations unies, sur les événements survenus le 3 janvier près de Bounti (centre), la Minusma "est en mesure de confirmer la tenue d'une célébration de mariage qui a rassemblé sur le lieu de la frappe une centaine de civils parmi lesquels se trouvaient cinq personnes armées, membres présumés de la Katiba Serma", assure le résumé du rapport, consulté par l'AFP.

La Katiba Serma est affiliée au Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans (GSIM, ou JNIM en arabe), alliance jihadiste elle-même affiliée à Al-Qaïda. Au moins 22 personnes ont été tuées, dont trois des membres présumés de la Katiba Serma - 19 sur le coup, 3 au cours de leur évacuation, affirme le document. Le groupe touché "était très majoritairement composé de civils qui sont des personnes protégées contre les attaques au regard du droit international humanitaire", dit la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma).

La Minusma "recommande" aux autorités maliennes et françaises de diligenter "une enquête indépendante, crédible et transparente". Elle préconise d'examiner les processus préalables aux frappes, voire de les modifier. Elle recommande aussi aux Français et aux Maliens de chercher à établir les responsabilités et d'octroyer le cas échéant une réparation aux victimes et à leurs proches.  

Cité par l'AFP, Paris réfute toute bavure et émet des "réserves" sur le rapport de l'ONU. 

Lire aussi

Des témoins et des blessés interrogés

Un peu plus de trois semaines après cette tragédie, des enquêteurs de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma) s'étaient rendus fin janvier sur les lieux de cette frappe aérienne française, dans le centre du pays. Avant de se rendre dans le village de Bounti, les enquêteurs avaient déjà "interrogé de nombreux témoins, ainsi que des blessés" et "passé plusieurs jours à Douentza et Mopti", deux villes du centre du pays, selon le communiqué.

Juste après la frappe du 3 janvier, des habitants de Bounti et une association peule ont affirmé que celle-ci avait tué une vingtaine d'habitants lors d'un mariage dans ce village rural. Les autorités françaises et maliennes avaient martelé que les avions de chasse français ont visé et éliminé des dizaines de jihadistes et qu'il n'y avait ni mariage, ni femmes, ni enfants.

Découvrez ce podcast d'Expertes à la Une dédié à Patricia Boughani, première femme à diriger la plus grande composante police de la mission des Nations Unies au Mali

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée : 

- Sur APPLE PODCAST

- Sur DEEZER

- Sur SPOTIFY

« EXPERTES A LA UNE » part à la rencontre de CELLES qui ont des choses à dire.  Leur parole ne sera pas interrompue par le son d’une voix plus forte ou plus grave. Les Expertes seront à l’honneur dans ce podcast car le savoir ne doit pas se  résumer à une moitié de l’Humanité. Les invitées sont des femmes légitimes dans leurs domaines de compétence, leur voix doit être entendue. Parfois trop invisibles, je plonge dans chaque épisode au cœur de leur univers intime ou professionnel, sous la forme d’une conversation pour les mettre dans la lumière.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "The Voice All Stars": Anne Sila remporte la finale

Présidentielle 2022 - "Il n'y a pas de Jupiter" : pour son premier meeting, Anne Hidalgo s'en prend à Emmanuel Macron

Turquie : Erdogan annonce l'expulsion d'une dizaine d'ambassadeurs, dont celui de France

Colombie : Otoniel, le plus grand trafiquant de drogue du pays, capturé dans la jungle

"The Voice" : en larmes, Jenifer annonce qu'on ne la reverra "probablement" plus dans l'émission

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.