Manger du chien ou du chat est désormais prohibé à Taïwan

International
DirectLCI
INTERDICTION - Le Parlement taïwanais vient d'approuver une loi bannissant l'abattage des chiens est de chats à des fins de consommation humaine. Une première en Asie.

À Taïwan aussi, les chiens et les chats (re)deviendront nos meilleurs amis. En effet, le parlement taïwanais a approuvé un projet de loi interdisant l'abattage de chats et de chiens pour la consommation humaine. Des mesures qui ont été prises en vue d'améliorer la protection des animaux au sein du pays. Une véritable victoire pour les lobbies de la cause animale dans cette région du monde, la loi de Taiwan sur la protection des animaux étant la premiere du genre en Asie.


Tout contravenant à cette nouvelle loi s'expose à une amende pouvant aller jusqu'à 250.000 dollars taÏwanais (environ 7.500 euros) assortis de deux ans d'emprisonnement, pour consommation de chair de chien ou de chat. Ceux qui sont reconnus coupables en vertu de la nouvelle loi pouvant également recevoir  une mise garde publique, et ainsi voir leurs noms et photos publiés par le gouvernement.

En vidéo

La passion des Français pour les chiens et les chats

Un président taïwanais ailurophile

En 2001, Taïwan avait déjà adopté une loi sur la vente de produits de viande et de fourrure. Mais si la viande de chien a, depuis, continué d'être largement consommée à Taïwan, une étape a clairement été franchhie dans la considération des chiens et des chats comme membre à part entière d'une famille. Le projet de loi interdit ainsi également à ceux qui circulent en voiture ou en moto de tirer leurs animaux de compagnie à côté d'eux.  


Pluôt ailurophile notoire, le discret président  taïwanais Tsai Ing-wen a adopté l'année dernière trois chiens guides retraités pour vivre avec ses deux chats, Cookie et A-Tsai. En Asie, l'abattage massif le plus connu de chiens pour la nourriture se produit une fois par an en Chine lors du festival de la viande de chien Yulin. Environ 10 000 chiens sont tués chaque année et mangés dans la ville méridionale de Yulin, mais le festival a de plus en plus attiré l'élan des militants des droits des animaux ces dernières années.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter