Marche anti-Trump : 200 000 personnes attendues à Washington, des rassemblements dans le monde entier

International
WOMEN'S MARCH - La manifestation s'annonce comme l’épicentre de la contestation anti-Trump. Près de 200 000 personnes sont attendues à Washington ce samedi pour exprimer leur défiance après l'investiture de Donald Trump. Des centaines d'autres rassemblements sont organisés dans le monde.

Teresa Shook, avocate à la retraite qui vivait jusque-là dans un anonymat paisible à Hawaï, ne pouvait certainement pas se douter qu’elle réussirait à fédérer une telle mobilisation. En réaction à l’investiture de Trump à la tête des Etats-Unis, elle poste un jour sur Facebook un simple appel à manifester contre son élection. Résultat : ce sont près de 200 000 personnes venues de tout le pays qui s’apprêtent à se réunir pour signifier leur opposition à leur nouveau président. 

Le National Mall, symbole de la contestation

Intitulée "Women's March" (Marche des Femmes), le cortège défilera ce samedi à partir de 10h00 (15h00 heure française) sur le National Mall de la capitale fédérale, la vaste esplanade en face de laquelle le milliardaire a justement été intronisé 45e président des Etats-Unis la veille. 


Près de 225.000 personnes avaient confirmé vendredi leur intention de participer à la marche. Certains signes laissent présager une forte mobilisation, comme les 1.200 autocars ayant demandé un permis de stationnement, ou l'ampleur prise par l'initiative sur les réseaux sociaux (#WhyImarch, #womensmarch, #NotMyPresident...). 

Katy Perry, Scarlett Johansson, Michael Moore...ces stars qui se joignent à la foule

La "Marche des femmes" est soutenue par des dizaines d'organisations progressistes en opposition frontale avec Donald Trump: défenseurs des droits civiques, des immigrés, des musulmans, du droit à l'avortement ou des drogues douces... des écologistes, féministes, pacifistes, homosexuels, Noirs et Amérindiens, bref un melting-pot de citoyens inquiets. 


Mais il n’y aura pas que des anonymes dans la foule. Le cinéaste Michael Moore, l'actrice Scarlett Johansson ou la militante des droits civiques Angela Davis sont quelques-unes des célébrités qui s'exprimeront. Les chanteuses Katy Perry et Cher soutiennent cette initiative.

Des manifestations dans le monde entier, à 14h à Paris

Mais cette marche anti-Trump ne se cantonnera pas uniquement à Washington.  300 autres "marches soeurs" se dérouleront dans d'autres villes des Etats-Unis dont New York, Boston, Los Angeles et Seattle, ainsi qu'au-delà des frontières américaines. Une manifestation est par exemple prévue à Paris à 14h place du Trocadéro. 


Les premiers rassemblements, dans le calme, ont eu lieu dans la matinée en Australie et en Nouvelle-Zélande. Des milliers de personnes ont défilé à Sydney et Melbourne, en Australie, et à Wellington et Auckland en Nouvelle-Zélande." Nous ne sommes pas seulement inquiets pour les femmes, a prévenu l’une des organisatrices de la marche de Sydney, Mindy Freiband. Nous pensons que de nombreuses personnes sont menacées par le genre de mesures", en réference aux déclarations "sexistes" et "racistes" de Donald Trump au cours de sa campagne.

En vidéo

Sydney a inauguré la "Women's March" avant les États-Unis

Avant même d'avoir achevé ses premières 24 heures à la Maison-Blanche, le nouveau président républicain va donc pouvoir encore un peu plus mesurer la défiance qu’il suscite dans une partie de la société américaine. Déjà la veille, des manifestations avaient éclaté en marge de sa prestation de serment. Des affrontements parfois violents et qui se sont soldés par l’interpellation de plus de 200 personnes. Cette fois, les organisateurs ont d’ores et déjà exigé un rassemblement pacifique. 

En vidéo

Investiture de Donald Trump : des manifestations pacifistes ou qui dégénèrent à travers le pays

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter