Maroc : trois hommes condamnés à la peine de mort pour l'assassinat de deux touristes scandinaves

International
TERRORISME - Un tribunal antiterroriste marocain a condamné à la peine de mort trois hommes impliqués dans l'assassinat de deux touristes scandinaves en décembre 2018. Elles avaient été décapitées au nom de Daech.

En décembre 2018, Louisa Vesterager Jespersen, étudiante danoise de 24 ans et son amie Maren Ueland, Norvégienne de 28 ans, sont retrouvées décapitées dans le Haut-Atlas, à 80 kilomètres de Marrakech. Jeudi, un tribunal antiterroriste marocain a condamné à la peine de mort trois hommes pour ce double assassinat. 

Il s'agit d'Abdessamad Ejjoud, marchant ambulant radicalisé de 25 ans qui avait avoué avoir organisé l'expédition meurtrière avec deux compagnons, Younes Ouaziyad, un menuisier de 27 ans, et Rachid Afatti, 33 ans, qui avait filmé la scène. Ils sont tous les trois restés impassibles à l'énoncé de la sentence. Le tribunal les a condamné, ainsi qu'un de leur complice, à verser deux millions de dirhams, soit 190.000 euros, de dédommagements aux parents de Maren Ueland. Il a en revanche refusé la demande de la famille de Louisa Vesterager Jespersen qui réclamait 10 millions de dirhams (930.000 euros) à l'Etat marocain pour sa "responsabilité morale".

Egalement 21 peines de prison prononcées

Vingt-quatre hommes soupçonnés d'être liés à ces décapitations et/ou d'appartenir à une cellule djihadiste étaient jugés dans ce procès. Les 21 autres ont écopé de peines de prison allant de cinq ans de prison à la perpétuité.


L'AFP explique que ces condamnations sont toujours prononcées au Maroc, même si un moratoire sur les exécutions est appliqué de facto depuis 1993 et que son abolition fait débat.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter