Maroc : un rappeur contestataire interdit de présentation de son album

Maroc : un rappeur contestataire interdit de présentation de son album

POLEMIQUE - Les autorités marocaines ont empêché jeudi la présentation à la presse du nouvel album de Mouad Belghawat, considéré comme le rappeur du mouvement pro-réformes du 20-Février.

Le Maroc a coupé le son de Mouad Belghawat. Surnommé "Lhaqed" ("le rancunnier"), ce rappeur du mouvement pro-réformes du 20 février a été empêché par les autorités du pays de présenter à la presse son nouvel album.

Mouad Belghawat devait en effet présenter son nouvel album "Waloo" – qui signifie "Rien" – en fin de journée dans une librairie de Casablanca, la capitale économique du royaume. Mais selon Abdou Berrada, l'un des organisateurs de la rencontre, "les forces de l'ordre ont contraint un employé de la librairie à fermer et à quitter immédiatement les lieux". "Il y avait un important déploiement des forces de l'ordre qui ont ensuite obligé les gens (présents devant la boutique) à partir", a poursuivi l'organisateur.

Un an en prison

"C'est un album qui m'a pris beaucoup de temps et m'a demandé beaucoup de travail. En interdisant cette présentation, les autorités empêchent les artistes engagés de s'exprimer", a dénoncé le rappeur, joint par téléphone. Selon des médias électroniques marocains, les autorités de Casablanca avaient exigé en cours de journée de la librairie qu'elle sollicite une autorisation officielle pour accueillir la conférence de presse. Le ministère de l'Intérieur marocain, pour sa part, n'a pas souhaité faire de commentaire.

Considéré comme le chanteur du mouvement pro-réformes du 20-Février, né en 2011 dans le contexte du Printemps arabe, Mouad Belghawat a passé un an en prison. Il avait été condamné pour "outrage" en raison d'un clip mettant en scène des policiers marocains. Le rappeur avait obtenu quelques semaines plus tôt le prix de l'intégrité 2012 de l'ONG Transparency Maroc "pour son honnêteté et la justesse de son combat pour une société intègre et transparente". Sorti de prison en mars 2013, il s'était inspiré de cette détention pour les morceaux de son nouvel album. La sortie de ce dernier intervient à quelques jours du troisième anniversaire du mouvement du 20-Février, dont les activités ont toutefois sensiblement diminué au cours des derniers mois.

 Ci-dessous : une vidéo du rappeur au moment de sa sortie de prison en 2013. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : les Français réticents à utiliser le vaccin Moderna, dont on aura pourtant besoin pour la 3e dose

EN DIRECT - Covid-19 : 10 millions de Français ont fait leur dose de rappel, selon Olivier Véran

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

VIDÉO - Indonésie : l'éruption du volcan Semeru fait fuir des milliers d'habitants de Java paniqués

Saône-et-Loire : une adolescente meurt électrocutée avec le chargeur de son téléphone portable

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.