"L’homme le plus détesté d’Amérique" banni de Twitter après y avoir harcelé une journaliste

"L’homme le plus détesté d’Amérique"  banni de Twitter après y avoir harcelé une journaliste
International
DirectLCI
ETATS-UNIS – L’entrepreneur américain controversé Martin Shkreli a été banni de Twitter pour avoir harcelé une journaliste. Celle-ci a refusé de l’accompagner lors de la cérémonie d’investiture de Donald Trump.

Déjà surnommé "l’homme le plus détesté d’Amérique", Martin Shkreli ne risque pas d’améliorer son cas. Et pour cause : l’entrepreneur controversé, qui avait notamment fait passer le prix d’un médicament contre le sida et le paludisme de 13,5 à 750 dollars, a été banni dimanche du réseau social Twitter pour harcèlement contre Lauren Duca, une jeune journaliste américaine travaillant pour Teen Vogue


Selon la jeune femme, qui a rendu publics leurs échanges (voir le tweet ci-dessous), Martin Shkreli, également connu pour avoir acheté l’unique exemplaire d’un album du Wu-Tang Clan ("Once Upon a Time in Shaolin"), lui a envoyé un message privé lui proposant de l’accompagner lors de la cérémonie d’investiture de Donald Trump le 20 janvier prochain. Ce à quoi Lauren Duca a répondu qu’elle préfèrerait "manger ses propres organes".  

Photomontages, faux compte et harcèlement par mail

Une réponse qui n’a manifestement pas du tout plu au chef d’entreprise de 33 ans. Toujours d’après les tweets postés par Lauren Luca, laquelle a directement interpellé le patron de Twitter Jack Dorsey, Martin Shkreli a commencé par changer sa photo de profil (voir ci-dessous) par un montage le montrant avachi dans un canapé avec la jeune femme à ses côtés. "C’est une photo de mon mari et moi", a ensuite expliqué Lauren Duca. 


Mais Martin Shkreli ne s’est pas arrêté là. En guise de photo de couverture, le trentenaire a en effet regroupé plusieurs clichés de la jeune femme sur lesquels figuraient ces mots : "Pour le meilleur et pour le pire, jusqu’à ce que la mort nous sépare, je t’aime à chaque battement de mon cœur." Il a fini par accuser la journaliste de "ne pas respecter la souveraineté de son amour", juste avant que son compte ne soit suspendu.   

Pourquoi le harcèlement constitue-t-il un danger automatique dans la carrière d’une femme ? Lauren Duca, journaliste pour Teen Vogue

Plus grave encore, outre la création d’au moins un faux compte Twitter de la jeune femme (supprimé depuis), cette dernière s’est mise à recevoir plusieurs emails anonymes d’insultes et de menaces. Et alors que l’affaire prend de l’ampleur aux Etats-Unis, Lauren Duca s’interroge : "Pourquoi le harcèlement constitue-t-il un risque automatique dans la carrière d’une femme qui reçoit une quelconque attention professionnelle ?"

En vidéo

Harcèlement : le cybersexisme, la nouvelle discrimination sur internet

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter