Mazerolle : "Les Algériens se remettent à parler de l'avenir qui leur est volé"

Mazerolle : "Les Algériens se remettent à parler de l'avenir qui leur est volé"
International

Toute L'info sur

La Matinale du week-end

L'EDITO - Les manifestations anti-Bouteflika ont pris de l'ampleur en Algérie, sous l'impulsion des jeunes. L'espoir du changement gagne le peuple.

Les jeunes représentent la moitié de la population en Algérie. Aujourd'hui, c'est cette jeunesse qui s'est réveillée, en cassant le mur de la peur pour dire non à un éventuel cinquième mandat du président Abdelaziz Bouteflika. "Les admirables intellectuels et journalistes algériens qui résistaient dans la solitude contre la dictature célèbrent le réveil d'un peuple", commente Olivier Mazerolle. Existe-t-il une alternative au pouvoir en place ?

Ce samedi 2 mars 2019, Olivier Mazerolle dans sa chronique "L'édito", nous parle du mouvement citoyen en Algérie et de l'issue inconnue du pouvoir. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale Week-End du 02/03/2019 présentée par Anne-Chloé Bottet sur LCI.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent