#MeAt14 : des femmes se montrent à 14 ans pour sensibiliser au consentement dans les relations sexuelles

 #MeAt14 : des femmes se montrent à 14 ans pour sensibiliser au consentement dans les relations sexuelles

CAMPAGNE – De nombreuses femmes américaines, célébrités et anonymes, ont décidé de poster sur Twitter des photos d’elles à l’âge de 14 ans afin de sensibiliser le public sur la nécessité du consentement dans toute relation. Une campagne qui fait écho aux accusations d’abus sexuels par le magistrat Roy Moore sur des mineures.

Outre-Atlantique, l’affaire Roy Moore suscite une vague d’indignation, quelques semaines seulement après le scandale Harvey Weinstein. Le candidat républicain au Sénat en Alabama a été accusé par deux femmes d’agressions sexuelles alors qu’elles n’avaient que 14 et 16 ans. Les faits remonteraient à la fin des années 1970.

 En réaction, sur Twitter, de nombreuses femmes, célébrités comme anonymes, ont décidé de publier des photos d'elles à 14 ans dans le but de souligner l'importance capitale du consentement dans les relations. "Il n'y a pas de consentement à 14 ans. Pas en Alabama. Nulle part", a écrit Catherine Lawson pour accompagner une photo d'elle adolescente.

Cette avocate de Caroline du Nord est la première à avoir utilisé le hashtag #MeAt14 ("Moi à 14 ans") afin de souligner l'innocence des adolescentes de cet âge, et donc dénoncer de fait les agissements supposés de Roy Moore. Outre le premier témoignage rapporté par le Washington Post la semaine dernière, trois autres femmes ont expliqué avoir eu des rendez-vous avec le magistrat, alors qu'elles étaient âgées de 18 ans ou moins, mais pas de contacts sexuels.  Lundi, une cinquième femme, Beverly Nelson, a témoigné, lors d'une conférence de presse, avoir été victime d'attouchements de la part de Roy Moore quand elle avait 16 ans. 

Lizz Winstead, humoriste et cofondatrice du célèbre "Daily Show", a posé la question sur Twitter : "Qui étiez-vous à 14 ans ?". "C'est moi à 14 ans. J'étais dans l'équipe de gymnastique et chantais à la chorale. Je ne sortais pas avec un homme de 32 ans #MeAt14 #NoMoore", a-t-elle écrit en commentaire d'un portrait d'elle adolescente.

En vidéo

Après le scandale Harvey Weinstein, la parole se libère selon les associations de défense des femmes

Lire aussi

"Je vénérais mon frère. J'adorais mon chien, Pucci. J'adorais (le groupe) OMD. J'avais les cheveux longs. J'étais contente. J'étais innocente. Partagez votre #MeAt14", a pour sa part encouragé l'actrice Alyssa Milano. La journaliste Katie Couric a expliqué de son côté qu'à cet âge-là elle "mangeait de la crème glacée aux pépites de chocolat" et qu'elle ne se préoccupait pas des "avances appuyées d'un homme de 32 ans". 

Roy Moore, que de nombreux républicains, y compris le chef de file du Sénat, souhaiteraient voir se retirer de l'élection au profit du sénateur sortant Luther Strange, a nié ces accusations.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : "103%" de vaccinés à Paris, la preuve d'un "trucage" des chiffres ?

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand dans un mouchoir de poche

Covid-19 : que contient le projet de loi sur la prolongation du pass sanitaire, débattu à l'Assemblée mardi ?

VIDÉO - Covid-19 : le nombre de contaminations explose en Russie, où un millier de morts sont décomptés chaque jour

VIDÉO - Royaume-Uni : la désillusion des pro-Brexit face aux pénuries et au manque de main d’œuvre

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.