Ça ne s'arrange pas avec les médias : maintenant, Donald Trump boude le dîner des correspondants de la Maison Blanche

GUERRE OUVERTE - Donald Trump a annoncé samedi qu'il ne participerait pas au dîner annuel des correspondants de la Maison Blanche, le 29 avril. Cette décision rompt avec une tradition datant de 1921 et confirme les relations houleuses qu'il entretient avec la presse.

Donald Trump n'est pas prêt à mettre de l'eau dans son vin. Entretenant de mauvaises relations avec les médias, qu'il n'hésite pas à qualifier de "malhonnêtes" à chaque fois qu'il en a l'occasion, le président des États-Unis a annoncé samedi qu'il n'assistera pas le 29 avril prochain au traditionnel dîner des correspondants de la Maison Blanche, une soirée rassemblant journalistes, hommes politiques et célébrités. "Je n'assisterai pas au dîner de l'Association des correspondants de la Maison Blanche cette année", a-t-il écrit sobremement dans un tweet. "Meilleurs voeux à tous et passez une bonne soirée !".


Une première depuis Ronald Reagan. L'ancien acteur est en effet le dernier président américain à ne pas s'être rendu à ce dîner, après la tentative d'assassinat dont il avait été l'objet en 1981.

Le dîner maintenu malgré l'absence de Trump

Chaque année depuis 1921, ce dîner de gala se déroule dans un hôtel de Washington et offre au Président une tribune libre, où il est invité à prononcer un discours teinté d'autodérision et de moqueries à destination de ses adversaires politiques. En 2011, présent à cette soirée, Donald Trump avait d'ailleurs été la cible des blagues de la part de Barack Obama. Un épisode que des analystes jugent crucial dans la décision du magnat de l'immobilier de se présenter à la présidence.


La WHCA, organisatrice de l'événement, a souligné peu après que le dîner aurait lieu comme prévu et continuerait à être une célébration "du rôle important joué par les médias indépendants" dans une démocratie.


L'an dernier, Trump - pourtant habitué du dîner annuel, et alors candidat à l'investiture républicaine - avait déjà boycotté la soirée. Ce qui n'avait pas empêché Obama de faire le show une huitième et dernière fois, laissant tomber le micro à la fin de sa performance avec ces mots : "Obama out !" ("Obama c'est fini", en anglais). Preuve qu'encore une fois, tout les sépare.

En vidéo

2009-2017 : les moments "swag" du président Barack Obama

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter