Melania Trump réclame 150 millions de dollars au Daily Mail qui a ruiné sa carrière de femme d'affaires

DirectLCI
DIFFAMATION – Pendant la campagne présidentielle américaine, le Daily Mail avait affirmé que Melania Trump officiait comme escort-girl dans les années 1990. Un mensonge selon la femme du président qui n’a pas hésité à intenter des actions en justice contre le média qui, selon elle, a porté préjudice à sa marque.

Melania Trump n’a pas l’intention de se laisser faire. La femme du président américain exige 150 millions de dollars de dommages et intérêts de la société Mail Media, qui publie le Daily Mail Online, relate l’AFP


La raison ? Lors de la campagne présidentielle, le média avait affirmé  que l’ex mannequin officiait comme escort-girl dans les années 1990. Et cette "révélation" a fait perdre des millions à la First Lady qui, comme le rapporte The Washington Post, était sur le point de lancer sa marque "Melania". 

Elle devait commercialiser des bijoux, des chaussures et autre bimbeloterie. Face au préjudice, Melania Trump avait d'abord déposé plainte le 1er septembre 2016 devant un tribunal du Maryland. Des poursuites en diffamation qui visaient à l'origine le Daily Mail ainsi que le blogueur américain Webster Tarpley. 


La plainte visant le Daily Mail avait finalement été rejetée pour des raisons de compétence géographique. L'avocat de Mme Trump a donc saisi un tribunal de New York. Quant à Webster Tarpley, il a accepté de verser à la Première dame une "somme conséquente" pour avoir faussement évoqué un passé d'escort-girl de Mme Trump, a précisé à l’AFP Charles Harder, avocat de Melania Trump. Et le blogueur de reconnaître ses torts dans un communiqué : "J'ai publié le 2 août 2016 un article sur Melania Trump qui était rempli d'informations fausses et diffamatoires à son encontre".

Lire et commenter