Même à Paris, Trump a ses fans : on a regardé l'investiture avec eux

Même à Paris, Trump a ses fans : on a regardé l'investiture avec eux
International
REPORTAGE - Réunie dans un bar du 17e arrondissement, une partie de la diaspora des Américains républicains à Paris a tenu à célébrer l'investiture de Donald Trump. Tous en sont convaincus : le nouveau président des Etats-Unis saura combler les attentes du peuple.

"Nous y voilà". Attablé face à l'écran, Eric a bien du mal à masquer son impatience. Son verre de bière à la main, il est venu assister à l'investiture de Donald Trump. Un moment "spécial " pour ce natif du Tennessee. "Je n'ai aucune honte à dire que j'ai voté Donald Trump. La presse a eu beau jeu d'essayer de le mettre à genoux, il a tenu. Je suis certain qu'il sera un grand président". 

Diaspora républicaine

Ce vendredi soir, au PlayOff Wagram, situé dans le 17e arrondissement de Paris, le bar s'est mis aux couleurs américaines. Un large drapeau des Etats-Unis orne le mur de l'établissement, en dessous duquel, les clients s'agglutinent. Peu nombreux à quelques minutes de son discours, ceux-ci arrivent au compte-goutte, sourires aux lèvres. "Il n'a pas encore commencé son discours ?" s'inquiète une nouvelle arrivante auprès de sa voisine. "Non, rassurez-vous, cela ne devrait pas trop tarder', lui répond-elle. Preuve de l'attente suscitée chez certains de ses sympathisants.


Au fur et à mesure que le bar se remplit, une ambiance chaleureuse enveloppe la salle. Car tous sont acquis à la cause du magnat de l'immobilier. Et pour cause : c'est l'association Republicans Oversea France, représentant la diaspora des Américains républicains en France, qui est en grande partie à l'origine de ce rassemblement. C'est via la page de Facebook de l'association qu'Andrey, jeune Américain de 20 ans, a eu vent de cette "Inauguration Celebration". "J'ai cherché sur Internet des endroits qui organisaient des réunions entre Américains pour fêter la victoire de Trump, mais j'en ai trouvé très peu. Et je suis tombé sur l'évènement organisé par l'association, qui m'a répondu qu'il n'y avait aucun problème pour que je me joigne à la fête, alors je n'ai pas hésité". 

En vidéo

Hugo Clément avec les pro-Trump : "il va mettre tout le monde d'accord"

"C'est un grand moment d'histoire auquel nous assistons"

Etudiant en droit, Andrey n'a en revanche guère réussi à convaincre ses camarades de l'université d'en faire de même. "Une grande majorité d'entre eux est démocrate, ils n'avaient pas vraiment le goût de participer à cette soirée". De conviction républicaine, Andrey avoue être satisfait de l'élection de Donald Trump, "un homme qui dit ce qu'il pense". Mais s'il s'est déplacé aujourd'hui, c'est avant tout pour rendre hommage à "la victoire démocratique du nouveau président". "Il a été convaincant dans ses prises de paroles publiques quand Hillary Clinton n'incarnait que la continuité d'Obama. Je crois que les Américains avaient sérieusement besoin de changement et de rompre avec la classe politique. Et Donald Trump a su en profiter". 


Puis vient l'heure fatidique. Tandis qu'une grappe de personnes a déjà commencé à sabler le champagne, Donald Trump fait son apparition à l'écran sous une salve d'applaudissements. Un enthousiasme que la solennité de l'évènement vient immédiatement dissiper. Tous sont pendus aux lèvres du nouveau président. Thomas, 27 ans, adossé au comptoir et les yeux rivés sur la télé, acquiesce presque machinalement de la tête à chaque bribe de son discours. L'admiration qu'il voue pour Trump se lit sur son visage. "C'est un grand moment d'histoire auquel nous assistons", murmure t-il simplement. 

En vidéo

Trump s'offre un bain de foule sur Pennsylvania Avenue

"Vive l'Amérique!"

Le discours inaugural terminé, Bryan, casquette avec le slogan "Great America make again" vissée sur la tête, applaudit à tout rompre l'homme pour lequel il a voté. Accompagné d'une amie, il dit accorder sa confiance en Donald Trump, en celui "qui fera changer les choses, en celui qui rendra des millions d'Américains plus heureux". "Ce qui me marque à chaque fois dans ses discours, c'est sa proximité avec le peuple. C'est une nouvelle fois ce que j'ai ressenti ce soir". Avant de se figer religieusement quand la jeune chanteuse de 16 ans, Jackie Evancho, entonne l'hymne américain. Les yeux embués, il souffle : "Vive l'Amérique!"


Douillettement installé dans son fauteuil, Paul Haskel n'a pas non plus manqué une miette de l'allocution de Donald Trump face à la nation. "C'était un très bon discours, très fort. Il est dans l'exacte lignée de tout ce qu'il a promis durant la campagne". Quelques minutes plus tard, l'image d'Obama quittant la Maison-Blanche à bord d'un hélicoptère lui happe l'esprit.  Comme si, en son for intérieur, il réalise qu'une page se tourne sous ses yeux. Et dans un dernier élan, il chuchote :  "Welcome President". 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L'investiture de Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter