Menace terroriste : quatre individus "activement recherchés" à Genève

Menace terroriste : quatre individus "activement recherchés" à Genève

DirectLCI
- Les autorités suisses recherchent activement quatre individus suite à un signalement de la CIA américaine. Pour l'heure, rien ne permet d'ébablir un lien avec les attentats du 13 novembre à Paris.

Moins d'un mois après les attentats de Paris, après le lock-out de Bruxelles, un autre pays frontalier de la France est pris dans la tourmente de la menace terroriste. En Suisse, la ville de Genève a relevé jeudi son niveau d'alerte en passant d'un niveau 1 à un niveau 3, d'un risque "flou" à "précis", a confirmé à Metronews le Département sécurité de Genève. Le Ministère public (équivalent d'un parquet fédéral, Ndlr) a ouvert jeudi une procédure pénale pour le chef d'"actes préparatoires délictueux", la qualification pénale de "terrorisme" n'existant pas en droit suisse.

Un signalement émanant de la CIA

La police de Genève "recherche activement", des personnes dont le signalement lui a été fourni mercredi, a annoncé jeudi le Département de la sécurité genevoise. Des forces de police supplémentaires ont été déployées et le niveau d'alerte relevé dans la ville située aux bords du Lac Léman. Quatre individus sont recherchés selon les éléments recueuillis par Metronews, confirmant des informations de la presse suisse.

C'est un signalement de la CIA, l'agence centrale du renseignement américain, indiquant que quatre  individus suspects étaient susceptibles de se trouver à Genève ou dans sa région, qui est à l'origine de cette alerte. Ce renseignement était accompagné d'une photo présentant quatre hommes barbus, l'index pointé vers le ciel à la façon des combattants djihadistes de Daech. Un cliché publié jeudi par le quotidien Le Matin .

Contrairement à ce qui avait été annoncé dans un premier temps, rien ne permet pour l'heure de relier ces individus aux suspects recherchés dans le cadre des investigations sur les attentats du 13 novembre à Paris, selon une source proche de l'enquête.

Vigilance renforcée au siège de l'ONU

Les Nations Unies ont leur siège européen à Genève et il fait l'objet jeudi d'une surveillance renforcée avec de nombreux gardes armés de fusils automatiques, une mesure tout à fait inhabituelle. Le Palais des Nations accueille dans la journée plusieurs milliers de fonctionnaires internationaux et environ 400 gardes des Nations Unies sont chargés de la protection.

EN SAVOIR +
>> Deux semaines après, les zones d'ombre qui subsistent dans l'enquête
>> PHOTOS - Les Eagles of Death Metal se recueillent au Bataclan 
>> Foued Mohamed-Aggad : le troisième kamikaze du Bataclan 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter