Menaces d'attentat à Bruxelles : six nouvelles personnes interpellées

Menaces d'attentat à Bruxelles : six nouvelles personnes interpellées

DirectLCI
NOUVEL AN - Six personnes ont été interpellées en région bruxelloise ces dernières heures suite, après de nouvelles perquisitions dans le cadre de la menace terroriste qui pèse sur Bruxelles.

La Belgique une nouvelle fois en état d'alerte. Six personnes ont été interpellées en région bruxelloise ces dernières heures suite, après de nouvelles perquisitions dans le cadre de la menace terroriste qui pèse sur la ville. 

"Sept perquisitions ont été exécutées ce matin à Molenbeek, Anderlecht, Laeken et Sint-Pieters-Leeuw dans le cadre de ce dossier. Six personnes ont été interpellées et emmenées pour audition. Le magistrat instructeur décidera dans le courant de la journée de décerner ou non un mandat d’arrêt à leur encontre. Les objets saisis lors des perquisitions, notamment du matériel informatique et des téléphones, sont en cours d’analyse", a annoncé le parquet de Bruxelles dans un communiqué. Les deux hommes déjà inculpés depuis mardi dans ce dossier ont vu leur détention provisoire maintenue.

Les festivités annulées à Bruxelles

Ces interpellations interviennent au lendemain de l'annonce par le maire de Bruxelles concernant l'annulation des festivités du Nouvel An et du feu d'artifice prévus au centre-ville. En cause, des risques liées aux menaces d'attentats. "Nous sommes contraints de l'annuler compte tenu de l'analyse du risque faite par le centre de crise", a déclaré, visiblement déçu, le bourgmestre Yvan Mayeur en direct sur la chaîne publique RTBF lors du journal du soir.

La décision a été prise au dernier moment, après une nouvelle analyse de la situation par l'organe chargé de l'évaluation de la menace terroriste en Belgique, l'Ocam, et consultation avec le ministre de l'Intérieur.

A LIRE AUSSI >>  Nouvel an : face à la menace terroriste, Bruxelles annule le feu d'artifice et les festivités

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter