Menaces djihadistes : la carte des pays à risque

International
TERRORISME – Le ministère des Affaires étrangères a appelé à la plus grande prudence les résidants et voyageurs français dans une quarantaine de pays après les menaces perpétrées par les islamistes de Daech. Le point sur les destinations à éviter.

L'enlèvement et l'exécution du touriste Hervé Gourdel en Algérie l'a prouvé : les menaces des djihadistes de Daesh (Etat islamique) doivent être prises au sérieux. Au lendemain de l'appel du groupe islamiste à tuer des Français, le gouvernement a appelé ses ressortissants à la plus grande prudence. Publiant notamment sur le site du Quai d'Orsay une carte des zones dangereuses. Metronews fait le point sur les destinations où l'alerte est maximale.

Sahel et Afrique subsaharienne
"Aucune zone ne peut plus désormais être considérée comme totalement sûre", a indiqué le Quai d'Orsay à propos du Sahel. Une très grande partie du Mali, où plusieurs Français ont été enlevés, est classée en alerte rouge : il est formellement déconseillé de s'y rendre. C'est également le cas pour la Mauritanie, le Niger, le Nigeria, la République centrafricaine et le Soudan. D'autres pays comme le Tchad où le Burkina Faso voient leur territoire déconseillé sauf raison impérative. L'Ethiopie, le Kenya et le Sénégal font l'objet d'un avertissement particulier à la suite des menaces de Daech.

Afrique du Nord
Des consignes de prudence ont notamment été diffusées au Maroc, en Tunisie et en Algérie, où le Français Hervé Gourdel, parti faire du trek dans le massif du Djurdjura , est détenu. En Libye, la "dégradation de la situation sécuritaire" pousse le ministère à demander aux ressortissants français de quitter le pays d'urgence. La prudence est de mise en Egypte.

Moyen-Orient et péninsule arabique
La situation très instable et la recrudescence d'enlèvements d'étranger rend les séjours au Yémen particulièrement déconseillés. Même chose en Syrie, où le ministère des Affaires étrangère incite à "quitter le pays immédiatement'. En Afghanistan, "tout déplacement reste plus que jamais à proscrire", indique le quai d'Orsay, la situation politique laissant craindre une recrudescence "d'actions terroristes à forte visibilité". Autres pays faisant l'objet d'un avertissement lié à Daech, la Turquie, l'Iran, l'Irak, les Emirats Arabes Unis, Oman, le Qatar, l'Arabie Saoudite et le Bahrein, le Koweit, le Liban, Israël et les territoires palestiniens.

"Les Français installés dans les pays concernés ont été invités à se signaler au consulat de France le plus proche si ce n'est pas déjà fait. Les Français de passage sont, quant à eux, invités à se faire connaître en s'inscrivant en ligne" via le système Ariane du ministère, a indiqué le Quai d'Orsay dans un communiqué.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter