#Metoo - Uma Thurman à Harvey Weinstein : "Je suis contente que tout ça se passe lentement, tu ne mérites pas une balle "

#Metoo - Uma Thurman à Harvey Weinstein : "Je suis contente que tout ça se passe lentement, tu ne mérites pas une balle "

AGRESSION - Dans un message posté sur Instagram, l'actrice américaine explique être "reconnaissante d'être en vie".

A demi-mot, Uma Thurman dénonce peu à peu son porc. Dans un post publié, ce vendredi, sur son compte Instagram, l'actrice de Kill Bill adresse un message à ses contacts pour Thanksgiving. En quelques lignes, elle raconte avoir elle aussi était victime. De façon voilée et pudique, elle donne aussi un nom. Celui de Harvey Weinstein.

Toute l'info sur

Hollywood : le scandale Harvey Weinstein

"Je pense qu'il est important de prendre son temps, d'être juste, d'être exact"

"Je suis reconnaissante aujourd'hui d'être en vie, pour tous ceux que j'aime, et pour tous ceux qui ont le courage de défendre les autres. J'ai dit que j'étais en colère récemment, et j'ai quelques raisons, #metoo, au cas où vous ne pourriez pas le voir dans le regard sur mon visage. Je pense qu'il est important de prendre son temps, d'être juste, d'être exact, alors... Joyeux Thanksgiving à tous! (Sauf à toi Harvey, et tous tes méchants conspirateurs - je suis contente que tout ça se passe lentement - tu ne mérites pas une balle) - restez à l'écoute."

H A P P Y T H A N K S G I V I N G I am grateful today, to be alive, for all those I love, and for all those who have the courage to stand up for others. I said I was angry recently, and I have a few reasons, #metoo, in case you couldn’t tell by the look on my face. I feel it’s important to take your time, be fair, be exact, so... Happy Thanksgiving Everyone! (Except you Harvey, and all your wicked conspirators - I’m glad it’s going slowly - you don’t deserve a bullet) -stay tuned Uma Thurman

Une publication partagée par Uma Thurman (@ithurman) le

Le mois dernier, elle racontait vouloir attendre un peu avant de parler. Le temps de calmer sa colère. "Je n'ai pas de déclaration toute prête à vous faire, parce que je ne suis pas une enfant, et j'ai appris que quand je parle sous le coup de la colère, je regrette généralement ma manière de m'exprimer. Donc j'attends de me sentir moins en colère. Et quand je serai prête, je dirai ce que j'ai à dire."

Depuis début octobre et la publication de l'article du New York Times, plusieurs dizaines d'actrices américaines ont raconté avoir été victimes du producteur Harvey Weinstein. Cette libération de la parole a donné lieu à une vague de témoignages et de plaintes aux Etats-Unis comme en Europe à l'encontre de personnalités du cinéma, du journalisme ou encore des anonymes. 

Lire aussi

En France, plusieurs rassemblements se sont tenus pour dénoncer les violences sexuelles et l'impunité à l'encontre de certains artistes. Aussi, la veille de la journée internationale contre les violences faites aux femmes, cinq féministes lancent, ce vendredi, un appel au président Emmanuel Macron.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 60.000 nouveaux cas en 24 heures, record de la 5e vague

Si je ne fais pas ma 3e dose à temps, faut-il que je me refasse intégralement vacciné ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : "Le temps joue contre nous", prévient le chef des pompiers du Var

Un Allemand tue sa famille avant de se suicider par peur d'être emprisonné après un pass sanitaire falsifié

VIDÉO - "Plus jamais ça" : l'émotion des parents de l'adolescente électrocutée dans son bain par son téléphone

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.