#Metoo - Uma Thurman à Harvey Weinstein : "Je suis contente que tout ça se passe lentement, tu ne mérites pas une balle "

AGRESSION - Dans un message posté sur Instagram, l'actrice américaine explique être "reconnaissante d'être en vie".

A demi-mot, Uma Thurman dénonce peu à peu son porc. Dans un post publié, ce vendredi, sur son compte Instagram, l'actrice de Kill Bill adresse un message à ses contacts pour Thanksgiving. En quelques lignes, elle raconte avoir elle aussi était victime. De façon voilée et pudique, elle donne aussi un nom. Celui de Harvey Weinstein.

"Je pense qu'il est important de prendre son temps, d'être juste, d'être exact"

"Je suis reconnaissante aujourd'hui d'être en vie, pour tous ceux que j'aime, et pour tous ceux qui ont le courage de défendre les autres. J'ai dit que j'étais en colère récemment, et j'ai quelques raisons, #metoo, au cas où vous ne pourriez pas le voir dans le regard sur mon visage. Je pense qu'il est important de prendre son temps, d'être juste, d'être exact, alors... Joyeux Thanksgiving à tous! (Sauf à toi Harvey, et tous tes méchants conspirateurs - je suis contente que tout ça se passe lentement - tu ne mérites pas une balle) - restez à l'écoute."

Le mois dernier, elle racontait vouloir attendre un peu avant de parler. Le temps de calmer sa colère. "Je n'ai pas de déclaration toute prête à vous faire, parce que je ne suis pas une enfant, et j'ai appris que quand je parle sous le coup de la colère, je regrette généralement ma manière de m'exprimer. Donc j'attends de me sentir moins en colère. Et quand je serai prête, je dirai ce que j'ai à dire."


Depuis début octobre et la publication de l'article du New York Times, plusieurs dizaines d'actrices américaines ont raconté avoir été victimes du producteur Harvey Weinstein. Cette libération de la parole a donné lieu à une vague de témoignages et de plaintes aux Etats-Unis comme en Europe à l'encontre de personnalités du cinéma, du journalisme ou encore des anonymes. 

En France, plusieurs rassemblements se sont tenus pour dénoncer les violences sexuelles et l'impunité à l'encontre de certains artistes. Aussi, la veille de la journée internationale contre les violences faites aux femmes, cinq féministes lancent, ce vendredi, un appel au président Emmanuel Macron.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Hollywood : le scandale Harvey Weinstein

Plus d'articles

Sur le même sujet