VIDÉO - Meurtre à Cleveland diffusé sur Facebook : la chasse à l’homme étendue à l’ensemble des Etats-Unis

International

TRAQUE – La police américaine a étendu lundi soir à l’ensemble des Etats-Unis la chasse à l’homme pour retrouver Steve Stephens, meurtrier présumé d’un vieil homme à Cleveland. Le FBI promet une récompense de 50.000 dollars à toute personne qui permettra l'arrestation du suspect, qui a diffusé son assassinat sur Facebook.

La traque est désormais nationale. Les forces de police américaines ont étendu lundi soir à l'ensemble des Etats-Unis la chasse à l'homme pour retrouver Steve Stephens, meurtrier présumé d'un vieil homme à Cleveland, qui a diffusé son assassinat sur Facebook. 

"Nos recherches atteignent maintenant l'ensemble du pays" a fait savoir le chef de la police de Cleveland (Ohio). Le FBI promet une récompense de 50.000 dollars à toute personne qui permettra l'arrestation de cet homme, qui est "armé et dangereux" et figure désormais sur la liste des individus les plus activement recherchés par la police fédérale.      

Lire aussi

Un contact direct établi par la police

Après avoir abattu Robert Godwin Sr, 74 ans, le suspect, âgé de 37 ans, a pris la fuite à bord d'une Ford Fusion blanche , en annonçant son intention de tuer d'autres personnes. "J'en ai tuées 13, et je cherche à en tuer une quatorzième au moment où je parle", a déclaré le tueur présumé dans la vidéo diffusée dimanche sur le réseau social de Mark Zuckerberg. Des allégations non confirmées pour l’instant. La police de Cleveland a en effet souligné lundi qu'"aucune victime supplémentaire" de Steve Stephens n'avait été "localisée". 

"Les policiers ont fouillé (dimanche) soir des dizaines d'endroits, (...)  en vain. Nous savons que Steve se trouve quelque part. Nous ne savons pas dans quelle condition ni bien sûr où. Nous demandons au public de rester vigilant", a ajouté le chef de la police, précisant que ses services avait eu "un contact direct" par téléphone avec le suspect et lui avait demandé de se rendre, mais sans succès.

Lire et commenter