Amanda Knox de retour en Italie pour parler justice et médias

International

SURPRISE - Acquittée en 2015 du meurtre de sa colocataire par la justice italienne, Amanda Knox retourne en Italie pour la première fois. Celle qui a passé quatre ans dans une prison transalpine se bat pour les condamnés à tort, et lutte encore pour son image.

Amanda Knox avait pourtant promis qu’elle n’y remettrait plus jamais les pieds. Définitivement acquittée en 2015 pour le meurtre de sa colocataire à Pérouse, en Italie, l’Américaine y avait passé quatre ans derrière les barreaux. Elle est arrivée ce jeudi 13 juin à l’aéroport de Milan.

Celle qui a été de nombreuses fois présentée dans les médias comme une "perverse sexuelle", ou fantasmée comme une "femme fatale", s’est rendue à Modène, dans le nord du pays, pour participer à l’inauguration d’une conférence consacrée à la justice et aux médias. Ce samedi, elle participera à un débat intitulé "Le procès pénal médiatique". Avant son départ, elle a confié sur Instagram se sentir "sur les nerfs".

Un lourd passé

"Je ne suis jamais anonyme, jamais".  Il faut dire que l'histoire de la jeune femme de 31 ans a tenu en haleine les médias du monde entier pendant huit ans. Quatre ans plus tard, Amanda Knox lutte toujours pour restaurer son image malgré son acquittement.

Tout bascule en 2007 quand elle est accusée du meurtre de sa colocataire britannique Meredith Kercher, retrouvée morte à demie-nue et la gorge tranchée dans leur appartement.  Avec son petit-ami de l’époque, Raffaelle Sollecito, elle est soupçonnée d’être à l’origine d’un jeu sexuel qui aurait mal tourné. 

Ils sont condamnés en 2009, puis acquittés en 2011 avant que la justice italienne ne relance les poursuites. C'est finalement en 2015 qu'ils sont définitivement acquittés, faute de preuve matérielle. Un troisième protagoniste, Rudy Guédé, un Ivoirien dont l’ADN a été retrouvé sur place, purge depuis 2008 16 ans de prison. 

A son retour aux Etats-Unis, après quatre ans de prison, Amanda Knox écrit un livre, "Waiting to be heard" (En attendant d’être entendue). Aujourd’hui installée à Seattle avec son fiancé, elle anime des podcasts sur les innocents condamnés à tort. Elle aborde également le sujet des femmes diffamées publiquement. 

Voir aussi

Un retour "inapproprié" pour la famille de la victime

L’avocat de la famille de Meredith Kercher juge le retour d’Amanda Knox en Italie "inapproprié", "douloureux" et "injuste" pour ses clients qui "ne connaissent pas toute la vérité sur les circonstances du meurtre", détaille le Guardian (en anglais). 

Maître Maresca pointe en effet que le cas Knox ne constitue pas un "cas classique d’erreur judiciaire", dans la mesure où "il y a eu un balancement entre les décisions : certains juges ont pris une décision, et d’autres ont décidé l’inverse". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter