Meurtres dans le Kansas : l'auteur présumé est un ancien responsable du Ku Klux Klan

Meurtres dans le Kansas : l'auteur présumé est un ancien responsable du Ku Klux Klan

DirectLCI
ETATS-UNIS - L'auteur présumé du triple meurtre dans le Kansas, dimanche, visant des lieux accueillant des personnes de confession juive est connu pour ses engagements racistes. Il a comparu mardi devant le tribunal.

Des témoins avaient entendu le tireur crier "Heil Hitler". Deux jours après les meurtres de trois personnes à Kansas City (centre des Etats-Unis), l'auteur présumé des faits, Frazier Glenn Cross, 73 ans, (alias Frazier Glenn Miller) a été inculpé pour meurtres. Cet homme, ancien béret vert de l'armée américaine, est apparu comme un adepte des théories de la suprématie de la race blanche. Ancien responsable du Ku Klux Klan - organisation raciste, responsable de la mort de plusieurs centaines de personnes depuis sa création au XIXe siècle -, selon l'organisation Southern Poverty Law Center (SPLC), il est notamment membre d'un forum Internet néonazi sur lequel il a publié pas moins de 12.000 messages. Ce fanatique était également connu depuis les années 1980 pour ses prises de position antisémites, précise le SPLC, qui traque les groupes entretenant la haine raciale.

Prochaine audience fixée au 24 avril

Dimanche, en milieu de journée, l'homme a ouvert le feu à l'arrière du Centre communautaire juif de l'agglomération de Kansas City, tuant un adolescent de 14 ans et son grand-père âgé de 69 ans. Environ 75 personnes étaient alors regroupées dans ce centre pour participer à une audition dans le cadre d'un concours de chant. Dans la foulée, le meurtrier s'est rendu dans une maison de retraite avoisinante, où il a abattu une femme de 53 ans qui rendait visite à sa mère. Bien qu'ayant visé des bâtiments accueillant des personnes de confession juive, le meurtrier n'a abattu aucun juif lors de sa tournée meurtrière.

Pour la première fois depuis ce triple meurtre, Frazier Glenn Cross a comparu devant le tribunal, mardi, par vidéo depuis la prison où il est détenu. Une audience qui a permis au juge de signifier les charges pesant sur lui et fixer une prochaine audience au 24 avril. La loi fédérale américaine prévoit la perpétuité pour les auteurs de crimes haineux, c'est-à-dire motivée par la haine de la religion ou de l'origine des victimes.

Plus d'articles