Mexique : la routine des enlèvements de masse

Mexique : la routine des enlèvements de masse

DISPARITIONS - Au moins 11 enlèvements groupés auraient eu lieu au Mexique depuis le début de l'année, dénonce le site d'informations Animal Politico. Mercredi, France 24 révèlait que 31 lycéens avaient été enlevés à Cocula, deux mois et demi avant la disparition des 43 étudiants d'Iguala.

Le nombre fait froid dans le dos. Depuis le début de l'année, au moins 12 cas d'enlèvements forcés de groupes ont été recensés au Mexique, s'alarme Animal Politico en une de son site jeudi. Le plus médiatisé d'entre eux a eu lieu le 26 septembre, lorsque 43 étudiants ont été capturés par un groupe criminel et des policiers corrompus d'Iguala, dans l'Etat du Guerrero.

EN SAVOIR + >> Mexique : un mois et demi après, que sait-on de la disparition des 43 étudiants ?

Entre le 26 et le 29 août, 43 personnes ont aussi disparu dans plusieurs villes et villages de l'Etat du Tamaulipas, situé dans le nord-est du pays : douze le premier jour, huit le lendemain, douze le jour d'après et onze le suivant. Aucune n'a été retrouvée. D'après les statistiques nationales, le Tamaulipas est l'Etat dans lequel le plus de disparitions ont été signalées : 5380 au total, dont 923 cette année.

Pendant ce temps à Veracruz

La première disparition groupée de 2014 a eu lieu à Xalapa, dans l'Etat de Veracruz. En 48 heures, les 23 et 24 janvier, huit hommes et une femme sont signalées comme manquantes. Plus troublante est la déclaration du gouverneur local, sept semaine plus tard, assurant qu'il n'y avait pas d' "enlèvement en cours" dans l'Etat. Aucune de ces personnes n'a refait surface depuis.

"Les enlèvements contre rançons sont courants au Mexique et peuvent être le fait d’agresseurs isolés, n’appartenant à aucun groupe organisé", prévient le ministère des Affaires étrangères . "Les kidnappings ont généralement pour victimes des ressortissants mexicains, mais les étrangers peuvent également être visés".

France 24 révélait mercredi que 31 adolescents ont été enlevés par des hommes armés le 17 juillet à Cocula, mignon village de l'Etat de Jalisco. Pour ces lycéens, dont les ravisseurs circulaient en camionnettes de police, il s'agissait du dernier jour d'école avant les vacances. Cocula, c'est aussi l'endroit où les autorités tentent de déterminer si une fosse commune clandestine découverte en octobre contient les restes des 43 étudiants disparus à Iguala. Comme quoi un enlèvement peut en cacher un autre.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid : près de 6.000 nouveaux cas positifs en 24H

VIDÉO - Jean-Michel Blanquer réagit au phénomène "Squid Game" : "Ne laissez pas les enfants seuls devant les écrans"

EN DIRECT - "Il va falloir qu'il se calme" : Jean-Michel Blanquer réplique aux attaques d'Eric Zemmour

VIDÉO - Texas : les images spectaculaires du crash d'un avion avec 21 personnes à bord, toutes rescapées

REVIVEZ - PSG-Leipzig : bousculé, le PSG s'en sort grâce à Mbappé et Messi

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.