Mexique : la tête d'"El Chapo" mise à prix pour 3,8 millions de dollars

Mexique : la tête d'"El Chapo" mise à prix pour 3,8 millions de dollars

TRAQUE - Le gouvernement mexicain offre une forte récompense pour la capture du baron de la drogue Joaquin Guzman, dit "El Chapo", qui s'est enfui samedi soir d'une prison de haute sécurité.

Homme recherché : "El Chapo". Récompense : 3,8 millions de dollars. C'est ce qu'offre le gouvernement mexicain pour la capture du baron de la drogue en cavale Joaquin Guzman dit "El Chapo". Soit le double des sommes habituellement versées par les autorités pour la capture des criminels les plus recherchés. Il faut dire que l'évasion samedi soir d'El Chapo, l'un des narcotrafiquants les plus puissants au monde, de la prison de haute sécurité d'Altiplano, est un coup dur pour le président Pena Nieto.

Son gouvernement s'était en effet engagé à arrêter le baron de la drogue, puissant et craint, qui était devenu l'un des symboles du narcotrafic contre lequel l'ancien président Felipe Calderon (2006-2012) avait déployé l'armée. Après son arrestation l'année passée, les autorités avaient exhibé devant les caméras du pays ce petit homme moustachu, en chemise blanche, entouré de deux soldats de la Marine mexicaine. "El Chapo", diminutif de "chaparro" ("courtaud"), allusion à sa petite taille 1,64 mètre, s'était déjà évadé en 2001, caché dans un panier à linge sale, puis avait été rattrapé... 13 ans plus tard.

"Complicités"

La prison de haute sécurité d'Altiplano est censée être une forteresse impénétrable, réservée aux criminels les plus dangereux du Mexique : mais par un simple tunnel creusé sous sa douche, le baron de la drogue a réussi à une nouvelle fois se faire la belle samedi. Il "a sans doute bénéficié de complicités" au sein de l'établissement, a estimé le ministre de l'Intérieur, Miguel Angel Osorio Chong. "Si c'est bien le cas, il s'agit d'un acte de trahison". Trois responsables de haut niveau de cette prison, située à 90 kilomètres de Mexico, ont été limogés et une trentaine d'employés sont actuellement interrogés.

Une photo récente du fuyard a été montrée sur laquelle il apparaît cette fois sans moustache, les cheveux rasés. Le ministre a également promis de diffuser les images de vidéo-surveillance sur lesquelles on le voit juste avant de se faire la belle. L'homme était surveillé 24h sur 24 à l'aide de caméras mais "par respect pour son intimité", il existait des "angles morts" dans sa cellule dont il a profité. La prison était équipée de 750 caméras et répondait aux normes internationales, a détaillé le ministre. Le fugitif portait également un bracelet électronique qu'il a coupé avant de disparaître.

Chasse à l'homme

Une vaste chasse à l'homme est depuis engagée dans tout le Mexique avec l'appui de nombreux pays et d'Interpol. Les autorités américaines se sont dites "profondément préoccupées" par l'évasion de cet homme qui contrôlait plus de 75% du trafic de drogue vers leur pays avant son arrestation. Et considèrent sa capture comme une "priorité". De nouveau en liberté, "El Chapo" pourrait en effet rétablir l'hégémonie de son cartel, aidé par la chute de plusieurs autres chefs criminels durant son incarcération, estiment les spécialistes. 

EN SAVOIR + >> Mexique : "El Chapo", le baron de la drogue, se fait encore la belle

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 72.000 contaminations en 24 heures, un pic jamais atteint, selon O. Véran

Macron présente ses priorités pour la présidence française de l'UE ce jeudi lors d'une conférence de presse

Avant son débat face à Bruno Le Maire, que propose Eric Zemmour sur l'économie ?

Covid-19 : peut-on recevoir une dose de Moderna après une vaccination Pfizer (et inversement) ?

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : une troisième personne décédée

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.