Mexique : mystère autour de la disparition de 43 étudiants

Mexique : mystère autour de la disparition de 43 étudiants

FAITS DIVERS - 43 jeunes sont toujours introuvables depuis la manifestation contre la réforme de l'enseignement qui a dégénéré vendredi dernier à Iguala, dans le sud ouest du Mexique. Le gouverneur de l'Etat de Guerrero a annoncé ce jeudi qu'une récompense d'un million de pesos (58.000 euros) serait offerte à qui pourrait apporter des informations permettant de les retrouver.

Ils s'appellent José, Carlos, Felipe, Jorge ou encore Leonel. Près d'une semaine après la manifestation qui a dégénéré à Iguala au Mexique, ils sont encore 43 étudiants à être portés disparus. Vendredi 26 septembre, des dizaines d'élèves de l'école normale rurale d'Ayotzinapa près de Chilpancingo, capitale de l'état du Guerrero, étaient descendus dans les rues de cette ville du sud pour protester contre la réforme de l'enseignement prévue par le gouvernement fédéral. Très vite, la manifestation a dégénéré et des heurts avec la police ont éclaté.

Le soir même des faits, le bilan est lourd : six morts (deux étudiants, deux habitants de la ville et deux joueurs de l'équipe locale de football dont l'autobus a été attaqué), 25 blessés et 57 étudiants introuvables. Mardi dernier, 14 des personnes manquantes ont réapparu tandis que le sort des autres restait un mystère.

Embarqués par la police

Entendus depuis ces événements, plusieurs étudiants de l'école normale rurale d'Ayotzinapa ont reconnu s'être emparés après la manifestation de bus de transport pour regagner Chilpancingo depuis Iguala. Selon des témoins, des patrouilles de police auraient alors pris en chasse trois autobus au nord de la ville et un quatrième au sud. Ils affirment avoir vu ensuite des étudiants embarqués dans des voitures de police. L'information a été vérifiée depuis grâce à l'exploitation des caméras de surveillance.

Lundi dernier, le procureur général du Guerrero Inaky Blanco Cabrera a fait savoir que la justice s'interrogeait sur le rôle qu'avaient pu jouer des officiers de la police locale dans ces disparitions. "Il est indéniable qu'il y a eu usage excessif de la force" avait-il déclaré. Les autorités judiciaires ont depuis ordonné l'arrestation de 22 policiers municipaux accusés d'avoir tiré sur les bus, faisant trois des six morts.

Une forte récompense

Reste que, depuis six jours maintenant, des familles pleurent leurs proches et d'autres attendent désespérément des nouvelles. Tandis que les recherches se poursuivent, des veillées ont été organisées dans plusieurs villes du Guerrero.

"Je suis très confiant dans le fait que nous allons pouvoir trouver les autres vivants", a déclaré mercredi le gouverneur de Guerrero, Angel Aguirre. Ce jeudi, il annonçait qu' une récompense d'un million de pesos mexicain (58 000 euros) serait offerte à toute personne pouvant donner des informations permettant de localiser les 43 disparus".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Portugal-France : les Bleus qualifiés, ils affronteront la Suisse en 8e de finale

Covid-19 : que sait-on du nouveau variant Delta Plus découvert en Inde ?

Impôt sur les successions, retraite à points, tarification du carbone... Les propositions phares du rapport remis à Macron pour l'après-Covid

Explosion du variant Delta malgré une vaccination massive : que nous disent les chiffres au Royaume-Uni ?

EN DIRECT - La France repasse sous la barre des 10.000 patients hospitalisés du Covid-19

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.