Mexique : un crash d'hélicoptère de police embarrasse les autorités

Mexique : un crash d'hélicoptère de police embarrasse les autorités

CRASH - Les narcotrafiquants ne sont peut-être pas responsables du crash d'un hélicoptère de la police ayant fait 4 victimes.

Les autorités mexicaines sont peut-être allées un peu vite pour accuser les narcotraficants d'avoir abattu un hélicoptère de la police. Le gouverneur du Michoacan a en tout cas du revenir sur ses déclarations, mettant dans l'embarras les autorités locales.  "Les investigations sont en cours (...) Je ne peux pas vous confirmer qu'il ait été abattu, nous sommes en train d'enquêter", a tenu à préciser Silvano Aureoles.

Un peu plus tôt dans la journée, il avait pourtant affirmé sur Twitter qu' "un hélicoptère officiel qui appuyait une équipe d'intervention au sol dans une zone difficile d'accès a été abattu pendant l'opération" menée à Apatzingan et qui visait à "l'arrestation de dirigeants de cellules criminelles". Trois policiers et un pilote sont morts au cours de ce crash, qui ne pourrait donc être qu'un accident. 

Situé sur la côte Pacifique, le Michoacan est un Etat majeur pour le trafic de drogues, produites et exportées vers les Etats-Unis, où les forces de l'ordre y affrontent régulièrement des tireurs. Des fusils et une roquette ont récemment été retrouvés suite à un accrochage. En 2015, le cartel de Jalisco Nouvelle Génération, dans l'Etat voisin du Michoacan, avait utilisé un lance-roquettes pour abattre un hélicoptère militaire, tuant sept soldats et un policier qui se trouvaient à bord. 

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    EN DIRECT - Covid-19 : 8 cas de variant Omicron détectés ce jeudi en France

    Covid-19 : l'Allemagne impose des restrictions drastiques aux non-vaccinés

    Cinquième vague : l'épidémiologiste Arnaud Fontanet appelle les Français à réduire leurs contacts de "10 à 20%"

    Variant Omicron et 5e vague du Covid : un nouveau conseil de défense sanitaire prévu lundi

    Autriche : une chirurgienne ampute la mauvaise jambe, elle est condamnée à une amende

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.