L'émouvant discours de Michelle Obama contre les propos sexistes de Donald Trump

DirectLCI
ÉTATS-UNIS - Michelle Obama a réagi aux propos sexistes et misogynes proférés par Donald Trump en 2005, à l'occasion d'un meeting politique dans le New Hampshire jeudi. Profondément touchée, la Première dame s'est indignée de la façon dont le candidat démocrate traite les femmes.

"Quel que soit le parti auquel on appartient, démocrate, républicain ou indépendant, aucune femme ne mérite d'être traitée de cette façon". Bouleversée par les propos sexistes et misogynes proférés par Donald Trump en 2005 et révélés lors de son débat télévisé face à Hillary Clinton, Michelle Obama a prononcé un discours engagé jeudi lord d’un meeting dans le New Hampshire. Le candidat démocrate, dont elle n’a pas cité le nom, "a dit des choses sur les femmes qui sont choquantes et dégradantes. Je ne les répéterai pas ici", a-t-elle déclaré. "Il s’est vanté d’avoir agressé sexuellement des femmes. Cela m’a secoué au plus profond de mon être". 


S’il s’est excusé en prétendant qu’il s’agissait de déclarations légères de vestiaire, Donald Trump peine à apaiser l'énorme controverse qu’ont suscitée ses propos. "Ça n’était pas des plaisanteries de vestiaire", a fustigé Michelle Obama. "C’est un individu puissant qui parle ouvertement et librement d’un comportement de prédateur sexuel, qui se vante d’embrasser et de caresser des femmes. Et il semble que ce ne soit pas juste un incident isolé mais un exemple de la façon dont il les a traitées toute sa vie". 

C’est cruel et ça fait malMichelle Obama

Depuis son entrée en campagne en 2015, les relations de Trump avec les femmes ont alimenté nombre de débats. Notamment lorsqu’il s’est moqué du poids d’une Miss Univers, critiqué le physique de l’une de ses rivales de la primaire, ou en 2005, affirmé qu’il pouvait obtenir ce qu’il voulait des femmes grâce à sa célébrité. À ce titre, la Première dame a dénoncé "les commentaires honteux à propos de nos corps. Le manque de respect pour notre intellect. Cette certitude qu’on peut tout faire à une femme. C’est cruel et ça fait mal". 


Très touchée, Michelle Obama a fait le lien avec les persécutions dont sont victimes les femmes dans la rue, sur les campus universitaires ou au travail. Ces agressions, qu’elles soient morales ou physiques, qui font qu’une femme se sent mal dans sa peau. "On croyait que c’était du passé, mais nous voilà en 2016, et on entend ces mêmes histoires dans la campagne". Pour elle, plus que le respect, "il s’agit d’un principe fondamental de l’être humain. Du bien et du mal". Et de conclure : "Nous ne pouvons pas supporter cela une minute supplémentaire, et encore moins quatre ans de plus".

En vidéo

Les Démocrates chantent "Quatre ans de plus" à Michelle Obama

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter