"Midnight Virus Express" : les prisons chinoises en proie au coronavirus

Une prison en Chine (illustration)
International

Toute L'info sur

Coronavirus : la pandémie qui inquiète la planète

CORONAVIRUS - Les autorités chinoises ont annoncé que plus de 500 nouveaux cas de coronavirus ont été décelés dans plusieurs prisons. Ce bond des contaminations laisse redouter l'apparition de nouveaux foyers de contagion.

La Chine a signalé quelques 512 cas de coronavirus dans plusieurs prisons. Deux de ces établissements pénitentiaires sont situés dans la province du Hubei, région épicentre de l’épidémie. Les détenus contaminés sont désormais isolés pour recevoir un traitement. 

Lire aussi

230 nouveaux cas dans une prison pour femmes

Dans la province de Hubei, les autorités sanitaires chinoises ont enregistré 230 nouveaux cas coronavirus pour la seule prison pour femmes de Wuhan. A 250 kilomètres de là, 41 autres cas ont été répertoriés à la prison de Shayang Hanjin. La province du Shandong a également signalé que 207 cas de coronavirus dans la prison de Rencheng et la prison de la province du Zhejiang 34 nouvelles infections. 

Une des pistes envisagées de cette infection serait l'attitude d'un gardien. Ce dernier aurait "délibérément dissimulé" qu'il avait effectué un voyage au Hubei mi-janvier tout en continuant à travailler, déplore Xu Xiaobo, directeur-adjoint de la justice au Zhejiang. Ce gardien, testé positif le 29 janvier, aurait infecté de nombreux prisonniers. "La mise en oeuvre des mesures de prévention et de contrôle n'a pas été efficace", a reconnu vendredi Wu Lei, chef de l'administration pénitentiaire au Shandong, lors d'une conférence de presse.

En vidéo

Coronavirus en Chine : la propagande à plein régime

Des responsables des centres pénitentiaires limogés

En dépit des mesures drastiques de confinement et des restrictions de circulation à travers le pays, ce bond des contaminations en prison laisse redouter l'apparition de nouveaux foyers de contagion dans les lieux où sont confinées des populations nombreuses.

Selon le Quotidien du Hubei, un journal local officiel, le directeur de la prison pour femmes de Wuhan a été limogé. Au Zhejiang, le directeur de la prison de Shilifeng a également été révoqué, ainsi qu'un cadre local. Au Shandong, le gouvernement central a diligenté une mission pour mener une enquête approfondie sur la prison de Rencheng. Mais d'ores et déjà Xie Weijun, responsable de la justice au Shandong, et sept autres cadres pénitentiaires ont été limogés, a annoncé le gouvernement provincial.

En vidéo

Info / Infox : les rumeurs sur Internet autour du coronavirus

L'Organisation mondiale de la santé appelle maintenant la communauté internationale à "frapper fort" contre ce virus qui a déjà contaminé plus de 75.000 personnes en Chine et 1.100 ailleurs dans le monde.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent