Midterms : à 29 ans, l'ex-serveuse Alexandria Ocasio-Cortez devient la plus jeune femme jamais élue à la Chambre des représentants

International

Toute L'info sur

Midterms, un succès pour Donald Trump ?

PORTRAIT - Alexandria Ocasio-Cortez, 28 ans, a détrôné en juin un baron démocrate à New York. Sans surprise, elle a été élue assez largement à New York. Une victoire aux allures de revanche sur la vie.

"Les femmes comme moi ne sont pas censées se présenter aux élections". Dans la vidéo qu'elle avait publiée en mai dernier durant la campagne des primaires démocrates à New York, Alexandria Ocasio-Cortez défendait sa candidature, celle d'une ex-serveuse qui s'en prend à l'establishment de son parti. Un discours qui a fait mouche : cette jeune new-yorkaise a été élue mardi 6 novembre à la Chambre des représentants et devient la plus jeune femme jamais élue.

La trajectoire de cette jeune femme de 29 ans a en effet séduit l'électorat du Queens et du Bronx, ces quartiers dans lesquels elle a grandi et où elle a défendu sa candidature. Une candidature dont les origines remontent à 2008, quand son père meurt d'un cancer. La succession se révélant complexe, une bataille judiciaire s'engage pour la jeune fille et sa mère. En 2011, après ses études à l'université de Boston, elle est contrainte de retourner au domicile familial pour aider sa mère. Elle devient alors serveuse.

Une "superstar socialiste"

N'hésitant pas à se présenter comme une "socialiste", un mot encore tabou pour beaucoup d'Américains qui y lisent une "menace" communiste, elle s'engage alors en politique aux côtés de Bernie Sanders, le rival d'Hillary Clinton. Son candidat battu, Alexandria Ocasio-Cortez part sillonner le pays pour s'imprégner des difficultés rencontrées par les classes populaires. Elle est alors remarquée par les Socialistes démocrates d’Amérique. Ces derniers vont la convaincre de se présenter à la primaire démocrate en juin dernier.

Lire aussi

Au cours d'une campagne financée majoritairement par de petits donateurs individuels, la jeune femme défend pêle-mêle l’assurance santé universelle, la suppression de l’agence fédérale de police aux frontières aux Etats-Unis, ou encore la gratuité de l’enseignement supérieur. Peu à peu, les médias s'intéressent à elle, la désignant "superstar socialiste" (chez Vanity Fair) ou la "tueuse de géant démocrate" (pour le New York Times). Le 26 juin, le verdict tombe : elle bat Joe Crowley, 56 ans dont 20 ans de mandat à la Chambre des représentants. 

"Elle s'en est pris à tout l'establishment démocrate local de sa circonscription et a remporté une très ferme victoire", a salué Bernie Sanders. Avec un budget bien inférieur à celui de son opposant, Alexandria Ocasio-Cortez "a démontré encore une fois ce que la politique progressiste de terrain peut faire", a poursuivi le septuagénaire qui était parvenu à galvaniser des foules de jeunes en 2016.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter