Militaires français tués au Mali : que sait-on des hélicoptères Tigre et Cougar ?

Militaires français tués au Mali : que sait-on des hélicoptères Tigre et Cougar ?
International

Toute L'info sur

Collision d’hélicoptères au Mali : treize militaires français tués

DÉFENSE - Treize militaires français ont été tués au Mali dans la collision de deux hélicoptères, un Tigre et un Cougar, deux appareils largement utilisés par l'armée. Quelles sont leurs caractéristiques ? Ont-ils déjà été impliqués dans des accidents ? Eléments de réponse.

L'accident a été fatal pour treize militaires français. Lundi 25 novembre, une collision entre un Tigre et un Cougar, deux hélicoptères de l'armée française, a entraîné la mort de treize soldats. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de ce drame, impliquant deux des appareils parmi les plus utilisés par l'armée de terre.

Lire aussi

Sur le site du ministère de la Défense, on peut lire à propos du Tigre qu'il s'agit d'un "hélicoptère de reconnaissance et d’attaque (HRA) bimoteur", "utilisé pour des missions de reconnaissance, d’attaque, de destruction, d’interception, d’escorte ou de recueil, de jour comme de nuit". Développé en coopération avec l'Allemagne, fabriqué par Airbus Helicopters, il est très maniable, rapide, et armé d'un "canon de 30mm (portée 2500m), de roquettes de 68mm (4000m), de missiles Mistral (6000m) ou de missiles Hellfire (8000m en tir collaboratif)". Il a une autonomie de 2h30 à 4 heures en fonction de la configuration choisie. 

66 Tigre et 23 Cougar au 1er juillet 2019

L'hélicoptère AS532 Cougar est une version rénovée du SA330Puma. Il peut transporter 21 combattants ou sous élingue une charge de 4500 kg. Sa vitesse de croisière est de 260 km/h, et il a une autonomie d'environ 2h30. Au contraire du Tigre, il n'est pas un hélicoptère d'attaque. Il peut être utilisé pour évacuer des blessés, dans ce cas-là, le site du ministère indique qu'il peut prendre en charge 6 blessés couchés, 4 blessés assis et 3 infirmiers.

Dans un document recensant les chiffres clés de la Défense, le ministère indique qu'au 1er juillet 2019, le pays possédait 66 Tigre et 23 Cougar. En septembre 2018, un article disponible également sur le site du ministère précisait que la Direction générale de l'armement (DGA) avait commandé 71 Tigre.

Des précédents ?

Lors de l’opération Barkhane, un adjudant avait déjà été tué lors d’un accident d’hélicoptère, au Burkina Faso. Mais il s’agissait d’un H225M Caracal. En revanche, un accident impliquant un Cougar de l'armée française a eu lieu en 2009 : le 17 janvier, huit militaires français avaient trouvé la mort dans un crash en mer au large du Gabon. A l’issue de ce drame, les 17 hélicoptères Cougar de l’armée de terre avaient été interdits de vol. "Il s’agit d’un principe de précaution traditionnel à chaque fois qu’un incident non expliqué se produit sur un véhicule aérien", avait alors déclaré le chef du service d’information et de relations publique de l’armée de terre.

En juillet 2012, un Cougar AS532 AL de l'entreprise Airbus Helicopters s'était abîmé dans les gorges du Verdon. Les six salariés du groupe présents à bord sont décédés. L'appareil sortait de l'usine, ils effectuaient un vol de contrôle avant de le livrer à l'armée albanaise.

Lire aussi

À l'étranger aussi, l'appareil a connu plusieurs accidents. En mai 2017, un hélicoptère turc de type Cougar s'était écrasé après son décollage d'une base militaire, faisant treize morts. Même chose en mai 2019 pour un appareil de l'armée vénézuélienne, qui avait fini sa course dans les montagnes près de Caracas, faisant sept morts. 

Pour ce qui est du Tigre, l'armée allemande a, elle, eu plusieurs problèmes avec ses hélicoptères (3 morts et un blessés lors de deux accidents en 2017 et 2019), jusqu'à décider en août 2019 d'immobiliser tous ses appareils pour des raisons de sécurité. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent