Mission lunaire indienne : l'agence spatiale perd le contact avec sa sonde lors de l'alunissage

International

Toute L'info sur

EXPLORE : plongée dans les mystères de l'espace

ESPACE - L'agence spatiale indienne ISRO a annoncé avoir perdu le contact avec sa sonde, samedi. Celle-ci devait se poser sur la Lune et faire de l'Inde la quatrième nation à poser un appareil sur notre satellite.

La sonde Vikram ne donne plus de nouvelles. L'agence spatiale indienne ISRO a annoncé avoir perdu le contact samedi avec sa sonde inhabitée au moment où celle-ci devait tenter de se poser sur la Lune. 

"La descente de l'atterrisseur Vikram se déroulait comme prévu", a expliqué le président de l'agence spatiale, Kailasavadivoo Sivan, dans la salle de contrôle de Bangalore (sud). "Puis la communication entre l'atterrisseur et le contrôle au sol a été perdue. Les données sont en cours d'analyse."

Une information confirmée par ISRO, samedi, sur son site dédié à la mission lunaire Chandrayaan 2, qui devait faire de l'Inde la quatrième nation à poser un appareil sur notre satellite naturel, considéré comme un relais potentiel pour un voyage futur vers Mars. 

Lire aussi

"Soyez forts"

Le Premier ministre Narendra Modi, venu à Bangalore, a réagi en assurant aux scientifiques que ce qu'ils avaient fait n'était "pas un mince exploit". "La vie connaît des hauts et des bas. Votre dur labeur nous a déjà enseigné beaucoup et le pays tout entier est fier de vous". "Si la communication (avec l'atterrisseur) se rétablit, tous les espoirs sont permis", a toutefois ajouté le Premier ministre. "Notre voyage continuera. Soyez forts. Je suis avec vous".

Lancé le 22 juillet d'un pas de tir du sud de l'Inde, l'atterrisseur Vikram de la mission Chandrayaan-2 devait se poser entre 1h30 et 2h30 samedi (heure indienne, soit entre 20 et 21 heures vendredi GMT) près du pôle sud lunaire, au terme d'un mois et 

demi de rotations orbitales autour de la Terre puis de la Lune. La mission devait permettre de déposer un petit robot mobile fonctionnant, durant deux semaines, à l'énergie solaire.

En avril, une sonde lunaire israélienne avait raté son alunissage et s'était écrasée. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter