Le pape François interdit la vente de cigarettes au Vatican

DirectLCI
NO SMOKING - Dans un communiqué, le Vatican a annoncé ce jeudi la fin, à partir de 2018 la vente de cigarettes dans le magasin détaxé où les employés du Vatican font leurs courses. "Aucun profit ne peut être légitime s'il met des vies en danger", a indiqué le porte-parole du Saint-Siège.

C'est acté : la fumée au Vatican, c'est bientôt de l'histoire ancienne. En tout cas, concernant celle des cigarettes. En effet, alors que le mois sans tabac bat son plein, le pape François a décidé d'interdire dès le début d'année 2018 la vente de cigarettes dans le magasin détaxé où les employés du Vatican font leurs courses. "La raison est très simple : le Saint-Siège ne peut pas contribuer à une activité qui affecte clairement la santé des gens", a expliqué ce jeudi le porte-parole du Vatican, Greg Burke, dans un communiqué. 


"Aucun profit ne peut être légitime s'il met des vies en danger", a-t-il  ajouté. Toujours selon le communiqué, le porte-parole du Vatican précise, sans donner de chiffres, que les cigarettes vendues à prix réduit représentaient "une source de revenus pour le Saint-Siège".

Une partie d'un poumon retirée au pape François à 20 ans

Après avoir invoqué la raison sanitaire pour bannir le tabac de ses frontières, le Vatican a rappelé que le tabac était à l'origine de plus de sept millions de morts par an dans le monde, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Âgé de 80 ans, le pape François lui-même n'est pas étranger aux problèmes pulmonaires. Il a subi à l'âge de 20 ans l'ablation de la partie supérieure du poumon droit causée, selon l'Agence catholique argentine, par une pneumonie aiguë. 


Jusqu'en 2003, le grand magasin de luxe, réservé à près de 6000 employés et retraités du Vatican, ainsi que membres des ambassades auprès du Saint-Siège, n'était qu'une gare ferroviaire inutilisée, vestige de la période Benito Mussolini, qui l'avait offerte à la papauté.

Les autres produits toujours disponibles à prix réduit

En 2002, le Vatican avait déjà pris des mesures restreignant la consommation de tabac sur son territoire. Le Saint-Siège avait en effet promulgué, et ce avant son voisin italien, une loi interdisant de fumer dans des locaux publics, sans pour autant bannir les cartouches de cigarettes de son magasin d'Etat. 


Malgré la disparition des cigarettes des rayons de ce magasin, les clients pourront toujours se procurer les montres, parfums, vêtements de marque ou encore des sacs et valises mis à a disposition à des prix totalement détaxés. Même chose concernant le magasin alimentaire et la pompe à essence bénéficiant de tarifs très avantageux.

Plus d'articles

Sur le même sujet