Mort d'al-Baghdadi : la photo dans la "situation room" est-elle une mise en scène ?

Mort d'al-Baghdadi : la photo dans la "situation room" est-elle une mise en scène ?
International

OPÉRATION DE COM' - La Maison Blanche a posté sur Twitter une photo à portée historique. On y voit Donald Trump et des responsables gouvernementaux de la sécurité pendant l'opération militaire qui a conduit à la mort du chef de l'Etat islamique, Abou Bakr al-Baghdadi. Certains estiment qu'il s'agit d'une mise en scène, mettant en avant l'heure de prise du cliché, les câbles électroniques visibles ou encore les tenues des dirigeants. LCI fait le point.

"La nuit dernière, les Etats-Unis ont fait payer le prix de la justice au principal leader terroriste au monde. Abou Bakr al-Baghdadi est mort", a annoncé Donald Trump ce dimanche 27 octobre lors d'une conférence de presse qui a fait le tour du monde. L'opération menée en Syrie par les forces spéciales américaines s'est déroulée la veille. Une importante victoire pour les Etats-Unis que le président américain a suivi en direct depuis la "situation room", la salle de crise de la Maison Blanche.

"C'était quelque chose d'incroyable à regarder. (...) Nous avons vu l'opération avec beaucoup de clarté, c'était comme si vous regardiez un film", a raconté Donald Trump aux journalistes. Quelques minutes après cette annonce, le directeur des réseaux sociaux de la Maison-Blanche, Dan Scavino, a posté sur Twitter une photo du président américain dans cette fameuse "situation room".

Le locataire de la Maison blanche apparaît aux côtés de son vice-président, Mike Pence, du conseiller à la sécurité nationale Robert O'Brien, du Secrétaire à la Défense des États-Unis Mark Esper, du chef d'État-Major des armées des États-Unis Mark A. Milley, et du responsable des opérations de l'État-Major des armées des États-Unis, le général Marcus Evans.

Ce cliché symbolique n'est pas sans rappeler celui pris il y a huit ans, le 1er mai 2011 lors de l'opération militaire qui avait conduit à la mort d'Oussama Ben Laden. A l'époque, c'était le président Barack Obama qui assistait avec son équipe aux avancées des forces spéciales, les yeux rivés sur des écrans.

Autre époque, autre style. Alors que le cliché ci-dessous montre le président en retrait, des responsables aux visages fermés, et en bras de chemise, celui choisi par l'équipe de Donald Trump se veut plus solennel. Ce dernier préside la table de réunion et apparaît est au centre la photo. Tous les protagonistes sont en costume, cravate.

Pour les détracteurs de l'occupant de la Maison Blanche, cette photographie serait une mise en scène. En analysant ses métadonnées, l'ancien photographe de Barack Obama, Pete Souza, estime que le cliché a été pris à 17h05 alors que l'opération aurait eu lieu à 15h30 (heure de Washington), soit 1h30 avant.

A 15h30, Donald Trump quittait tout juste... une énième partie de golf. Le site trumpgolfcount.com, qui comptabilise les parties de golf du Président depuis sa prise de fonction, rapporte qu'il a quitté le terrain de Potomac Falls à 15h33. Un rapport du pool de presse de la Maison Blanche le confirme.

Mais si le Président a bien passé son samedi à faire du golf, le timing avancé n'est pas le bon. Le reporter du New Yorker, Ben Taub, a notamment indiqué que les premières informations "à propos d'un raid en hélicoptère à Idlib ont commencé à faire surface peu après 23h, heure locale en Syrie", soit 17h à Washington.

Pete Souza lui-même est revenu sur ses déclarations quelques heures après son tweet : "Pour être clair, je n'ai pas dit que (la photo) était mise en scène. Trump lui-même a dit qu'il n'était arrivé à la Situation room qu'aux alentours de 17h. Donc il est possible que la photo ait été prise pendant le raid". Et d'ajouter : "Dernier rapport du NYT : les hélicoptères ont quitté l'Irak à 17h (heure de Washington), et ils ont rapporté qu'il s'agissait d'un vol de 70 minutes jusqu'en Syrie. Donc le raid a dû se produire après 18h10".

D'autres s'amusent à souligner les tenues vestimentaires des différents protagonistes, similaires en tout point, à ce qu'ils portaient la veille, le 25 octobre. "Il y a aussi la possibilité que la photo a en réalité été prise le jour précédent le raid, avance une internaute, parce que quelles sont les chances que ces trois hommes (Trump, Pompeo et O'Brien, ndlr) portent les mêmes vestes et cravates deux jours d'affilée ?"

La présence de nombreux câbles ethernet débranchés a également semé le doute sur les réseaux sociaux. 

Photo prise ou non pendant l'opération, tout cliché officiel n'est pas choisi pas hasard et reste une mise en scène. Elle a en tout cas beaucoup amusé la toile qui a multiplié les memes. 

Toute l'info sur

À la loupe

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent