Mort de Cecil le lion : le Zimbabwe réclame l'extradition de Walter Palmer

Mort de Cecil le lion : le Zimbabwe réclame l'extradition de Walter Palmer

International
DirectLCI
LA CHASSE EST FINIE - Quelques jours après la découverte de l'identité du tueur du lion star, le Zimbabwe a fait parvenir une demande d'extradition concernant le dentiste américain Walter Palmer. La ministre de l'Environnement locale l'a confirmé ce vendredi matin.

Sale temps pour les tueurs de lion, ou en tout cas pour Walter Palmer. Le dentiste américain, qui concourt depuis le début de la semaine au titre d'homme le plus détesté de la planète pour avoir abattu le lion Cecil, au début du mois de juillet, vient en effet de faire l'objet d'une demande d'extradition de la part du Zimbabwe.

Walter Palmer, le chasseur devenu chassé

Ce riche dentiste du Minnesota, renommé pour son aisance au tir et qui avait payé 50 000 euros pour piéger le fauve, symbole national de ce pays d'Afrique australe, avait présenté de vagues excuses dans un communiqué rendu public le mardi 28 juillet. Il s'était justifié en affirmant ne pas connaître le statut d'icône locale de Cecil, fierté de la réserve Hwange.

EN SAVOIR + >> "Je ne connaissais pas son statut de célébrité locale"

Son acte avait particulièrement choqué à travers le monde. Le fait d'avoir décapité et dépecé la bête n'a rien arrangé, non plus. Sur les réseaux sociaux, dans les médias, les forums de défense des animaux... Walter Palmer est devenu une cible, l'espace de quelques jours, faisant l'objet d'appels au meurtre de la part de la société de défense des animaux Peta ou d'éditoriaux cinglants, comme celui de l'animateur du network américain ABC, Jimmy Kimmel.

Les Etats-Unis vont aussi enquêter

Avec la demande du Zimbabwe, dont la ministre de l'Environnement Oppah Muchinguri a annoncé la volonté que Walter Palmer "puisse être jugé pour les infractions qu'il a commises", c'est une deuxième mauvaise nouvelle pour le dentiste américain. Jeudi 30 juillet, l'Agence gouvernementale chargée de la conservation, de la protection et du développement de la vie sauvage aux Etats-Unis avait annoncé l'ouverture d'une enquête contre le dentiste. "Nous voulons qu'il soit jugé aux Etats-Unis et aussi extradé au Zimbabwe", a ajouté la ministre du dictateur Robert Mugabe.

Mais dans cette affaire, Walter Palmer ne fera pas seulement face à la justice d'un ou deux pays, selon que les Etats-Unis décident de répondre favorablement à la demande zimbabwéenne (le Zimbabwe est sous le coup de sanctions diplomatiques pour atteinte aux droits de l'homme). Il est  au milieu d'un tribunal populaire  qui réclame sa mort et son humiliation publique, comme à chaque fois qu'il est question de cruauté envers les animaux.

EN SAVOIR + >>  Mais qui a tué Cecil, le lion à la crinière noire ? "

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter