Mort de George Floyd : Donald Trump brièvement abrité dans le bunker de la Maison Blanche

Mort de George Floyd : Washington sous le choc après les émeutes aux portes de la Maison Blanche
International

MANIFESTATIONS - Le président américain s'est réfugié dans le bunker de la Maison Blanche les nuits de vendredi et dimanche. Une mesure de précaution prise par le Secret Service en prévention face aux importantes manifestations après le décès tragique de George Floyd.

Un événement inhabituel. Le New York Times et CNN sont formels : Donald Trump a été emmené par sa sécurité personnelle dans le bunker de l'emblématique résidence présidentielle à Washington à deux reprises : dans la nuit du vendredi 29 au samedi 30 mai et celle du dimanche 31 mai au lundi 1er juin. Une initiative prise face à l'imposant mouvement de manifestation qui a eu lieu dans la capitale et face aux mouvements particulièrement virulents devant la Maison Blanche avec notamment des "jets de pierre" sur les barricades et les policiers.

Selon les deux médias américains, qui citent une source proche de la Maison Blanche et un autre membre de l'administration sous couvert d'"anonymat", cette décision abrupte "souligne l'agitation au sein de la Maison Blanche alors que les agents des services secrets et forces de l'ordre ont peiné à contenir la foule". De son côté, le porte-parole de la Maison Blanche a précisé que le pouvoir "ne commente pas les protocoles et décisions de sécurité". Il n'a ainsi pas nié ces faits, se contentant de ne pas les confirmer. 

Lire aussi

Donald Trump "a déclaré à ses conseillers qu'il s'inquiétait pour sa sécurité, tout en louant en privé et en public le travail des services secrets." Une situation que le président américain ne s'est pas soucié d'apaiser, en multipliant ces derniers jours les tweets incendiaires, encourageant à répondre "à la violence par la violence". Cela explique que les médias américains doutent de plus en plus de sa faculté à incarner une "force pour l'unité" qui pourrait permettre de dénouer cette crise. 

Toute l'info sur

Mort de George Floyd : l'indignation mondiale

Ces dispositions s'inscrivent dans un contexte particulier puisque le couvre-feu est instauré ville par ville dans des Etats-Unis qui tentent de reprendre vie après des semaines d'arrêt économique liées au coronavirus. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent