Manifestations aux Etats-Unis : Donald Trump appelle à durcir la réponse

Manifestations aux Etats-Unis : Donald Trump appelle à durcir la réponse
International

ORDRE - Enregistré lors d'une téléconférence, le président Donald Trump a demandé aux gouverneurs des Etats troublés par des heurts liés à la mort de George Floyd d'utiliser des réponses plus dures à l'égard des manifestants.

Donald Trump appelle à durcir le ton. Alors que plusieurs villes américaines sont toujours en proie à des violences urbaines en représailles de la mort de George Floyd, un homme noir de 46 ans, lors d'une interpellation à Minneapolis (Minnesota), le chef de l'Etat s'est entretenu avec plusieurs gouverneurs lors d'une téléconférence ce lundi 1er juin. Une réunion lors de laquelle le président des Etats-Unis a demandé à ce que soit employé des méthodes plus fermes face aux manifestants et casseurs pour faire cesser les troubles. 

"Vous devez dominer"

"Vous devez dominer, sinon vous aurez l'air de cons, vous devez arrêter des gens et les poursuivre en justice", a déclaré Donald Trump aux gouverneurs, selon des propos rapportés par plusieurs médias américains, parmi lesquels le Washington Post ou CNN, enregistrement à l'appui. "Vous devez mener des représailles", a encore exhorté le président américain, pour qui "lancer une pierre, c'est comme tirer avec une arme à feu". 

Une façon, comme nous l'expliquait plus tôt dans la journée Guillaume Debré, journaliste à TF1 et spécialiste des Etats-Unis, de polariser la situation davantage. "Trump espère certainement secrètement que la situation se dégrade davantage pour exacerber les peurs et obtenir un soutien d’autant plus fort de la part de 'l’Amérique blanche'", estimait-il.

"Profondément inquiétant"

La manière forte que semble privilégier Donald Trump n'a - évidemment - pas convaincu tout le monde. Loin de là. Gretchen Whitmer, la gouverneure démocrate de l'Etat du Michigan déclare dans un communiqué de presse que Donald Trump a été "profondément inquiétant", ajoutant que ses commentaires "envoient un signal clair que cette administration est déterminée à semer les graines de la haine et la division, ce qui, je le crains, ne conduira qu’à plus de violence".

De New York à Los Angeles, de Philadelphie à Seattle, des dizaines voire des centaines de milliers d'Américains ont manifesté samedi et dimanche contre les brutalités policières, le racisme et les inégalités sociales, exacerbées par la crise du Covid-19.

Toute l'info sur

Mort de George Floyd : l'indignation mondiale

A l'origine de la colère, l'homicide il y a exactement une semaine de George Floyd, un Afro-américain de 46 ans, qui lors de son interpellation a suffoqué, menotté, sous le genou d'un policier blanc de Minneapolis. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent